A la une


Date de mise en ligne : 12 mai 2016

2ème forum régional de la sécurité routière à Dakhla

La « sécurité routière et l’environnement » est le thème de la deuxième édition du forum régional de la sécurité routière, organisée mardi au siège de la Wilaya de Dakhla-Oued Eddahab par le Réseau unité et communication des associations de sécurité routière au Sahara. Ce forum, organisé en partenariat avec le Comité national de prévention des accidents de la circulation (CNPAC) et sa section régionale de Dakhla-Oued Eddahab, vise à démontrer la relation entre la sécurité routière et l’environnement et à mettre en lumière la manière d’utiliser l’espace routier tout en respectant les normes environnementales.

Le secrétaire général de la Wilaya, Mohamed Sekouki, qui s’exprimait à l’ouverture de cette rencontre, a indiqué que la sécurité du citoyen s’inscrit au cœur des stratégies nationales, manifestées par le lancement de plusieurs projets structurants dans le domaine routier.

Pour sa part, le directeur régional de l’Équipement, du Transport et de la Logistique à Dakhla-Oued Eddahab, Hassan Errabii, a soulevé que le respect des normes de la sécurité routière, à l’instar du contrôle technique des véhicules, particulièrement de ses émissions de gaz, contribuent à la garantie d’un environnement sain.

De son côté, le secrétaire permanent du CNPAC, Benaceur Boulaajoul, a assuré que le Comité croit en le rôle des acteurs civils dans l’amélioration de la conscience sociétale au sujet des accidents de la circulation. Le CNPAC et la société civile ont pu accumuler une expérience positive dans le domaine et créer une complémentarité entre l’acteur institutionnel et professionnel, a-t-il indiqué.

Au menu de cette manifestation, qui s’étale sur 2 jours, trois ateliers scientifiques sur la sécurité routière et l’environnement et sur le rôle de l’éducation routière dans l’amélioration de la sécurité routière.

Un hommage sera également rendu à plusieurs acteurs locaux et civils , en marge de ce forum, organisé avec le soutien des départements gouvernementaux et privés de Laâyoune, Dakhla et Aousserd.
11/05/2016