A la une


Date de mise en ligne : 13 décembre 2016

3ème édition du Prix de la presse du Sahara: cinq journalistes primés

Les prix de la troisième édition du Prix de la presse du Sahara, organisée par le Club de la presse du Sahara sous le thème  »Médias et migration’’, ont été décernés samedi soir à cinq journalistes.

Trois catégories: la presse écrite, la presse électronique et la production radiophonique ont été retenues dans le cadre de ce prix, initié en partenariat avec le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME), la région de Laâyoune Sakia-Al-Hamra, le ministère de la Communication, l’Agence du Sud et le Conseil national des droits de l’Homme.

Pour les organisateurs, « le prix de la presse du Sahara récompense cette année les journalistes des trois régions du Sud, à savoir Guelmim-Oued Noun, Laâyoun-Sakia-Al Hamra et Dakhla-Oued-Eddahab pour leur couverture médiatique et analyse de l’actualité sur la migration ».

Ainsi, pour la catégorie de la presse écrite, le prix du meilleur article a été attribué au journaliste Mbarek Laamri, correspondant du quotidien +Al Ittihad Al Ichtiraki+, tandis que le prix de la meilleure œuvre radiophonique a été remis ex-æquo à Leïla Ellab de la station Radio de Dakhla et à Lahbib Aidid de la station Radio de Laâyoune. Les journalistes Ahmed Lambarki du site d’information +Sud24+ et Mhkoud Doua du site +Sahara24+ se sont partagés le prix de la presse électronique.

Dans une allocution, le président du Club de la presse du Sahara, Ibrahim Bouhouch, a relevé que l’organisation de cette manifestation est devenue une tradition annuelle pour récompenser les travaux des journalistes dans les provinces du Sud et faire connaitre leur apport à la dynamique de développement culturelle et médiatique que connait la région.

M. Bouhouch a, en outre, relevé que le choix du thème « Les médias et la migration » pour cette 3ème édition du prix revêt des significations profondes qui concourent toutes à la consécration de la réflexion autour des questions liées aux droits de l’Homme.

De son côté, le président de la Commission régionale des droits de l’Homme, Mohamed Salem Cherkaoui, a fait constater que ce prix constitue une étape importante pour aborder les questions inhérentes au secteur des médias et mettre en exergue les efforts et les initiatives engagées par les différents acteurs institutionnels et de la société civile dans le domaine des médias, de la communication et des droits de l’Homme.

M. Cherkaoui a indiqué, à ce propos, que cet évènement offre l’occasion aux différents acteurs dans le domaine des médias dans la région de dresser un état des lieux du secteur, formuler des propositions et proposer des solutions de nature à hisser le niveau de la pratique journalistique dans le cadre d’une approche participative, prenant en compte la situation des acteurs œuvrant dans le domaine et leurs besoins, notamment en ce qui concerne la formation et l’amélioration des conditions de travail.

Il s’est félicité, par ailleurs, du choix porté par les organisateurs de cette 3ème édition au thème de la migration, rappelant les efforts consentis par la Commission régionale des droits de l’Homme au profit des migrants subsahariens dans la région.

Pour sa part, le président du jury de ce 3ème prix de la presse du Sahara, Abdessamad Bencherif, directeur de la chaîne +Al Maghribiya+, a souligné l’importance d’adopter un programme de formation dans différents genres journalistiques au profit des professionnels dans la région en vue de leur permettre de s’approprier les outils et instruments nécessaires et s’acquitter de leur mission avec professionnalisme.

En relation avec le thème retenu pour cette édition, M. Bencherif a souligné jugé opportun d’engager une réflexion pour la mise en place d’une stratégie de formation au profit des journalistes sur les questions relatives à la migration.

Outre M. Bencherif, le jury était composé de Azize Makri, rédacteur-en-chef du quotidien +Al-Massae+, Hafid El Mnaouer, journaliste à la chaîne 2M, Nouerrdine Lachhab, du site d’information +Hespress+ et Omar Ochen du Club de la presse du Maroc.

En marge de cet évènement, des ateliers été organisés sur les thématiques « médias et de la migration » et « les médias et les jeunes », ainsi que sur « les défis des nouveaux médias ».

Par la même occasion, un hommage a été rendu à l’ex-ministre de la Communication, Mustapha El Khalfi.

Le Prix de la presse du Sahara, crée par le Club de la presse du Sahara, a pour objectif de valoriser le travail mené sur le terrain par les journalistes et de contribuer à la promotion des médias de la région, dans le cadre de la régionalisation avancée.
11/12/2016