A la une

politique


Date de mise en ligne : 18 septembre 2018

Agence de presse argentine: L’Algérie approuve les liens des séparatistes du « polisario » avec le terrorisme

 Le régime algérien ne se contente pas seulement d’assurer la protection et le financement des séparatistes du « polisario », mais il approuve aussi leurs liens avec le terrorisme, écrit l’agence de presse argentine indépendante « Total News ».

Dans une analyse publiée par l’agence, l’académicien et expert argentin en sciences politique, Adalberto Carlos Agozino estime que l’Occident est appelé à se demander sur les garanties qui peuvent être présentées par le régime algérien face au terrorisme, alors que ce même régime « assure la protection et le financement du front polisario, et pire encore il approuve les liens qu’entretiennent les séparatistes avec l’Iran, qui entraîne leurs milices et leur fournit du matériel de pointe qui finit par tomber entre les mains des groupes terroristes ». Ce qui est paradoxale encore, note l’auteur de « Geopolítica del Sahara-Sahel » (Géopolitique du Sahara-Sahel, 2013), c’est que le régime algérien, qui ne cesse d’afficher son hostilité à l’encontre de l’intégrité territoriale du Maroc en soutenant les séparatistes du « polisario », n’hésite pas d’user de tous les moyens pour lutter contre les mouvements amazighs, faisant remarquer que la persécution de ces mouvement s’intensifie chaque fois qu’ils demandent, de manière pacifique et légale, l’autonomie de leurs régions. L’expert argentin dresse également un tableau sombre de la situation politique et socio-économique ainsi que de la liberté d’expression en Algérie, se demandant si le regard du monde occidental n’était pas obstrué par un « rideau de fer » qui l’empêche de voir les violations des droits de l’Homme systématiques commises par le régime algérien.

17/09/2018