A la une

politique


Date de mise en ligne : 26 janvier 2017

Analystes : Le retour du Maro – L’UA a rendez-vous avec l’histoire

Le retour attendu du Maroc au sein de l’Union africaine (UA) devra être, de l’avis des experts, l’événement phare de ce 28è sommet de l’organisation continentale, que la capitale éthiopienne Addis-Abeba accueillera les 30 et 31 janvier.

Nombreux sont les analystes présents à Addis-Abeba qui voient en ce retour le résultat logique et naturel de l’évolution d’un Maroc qui a su renforcer son rôle sur l’échiquier continental à la faveur d’une diplomatie agissante et concrète.

Le retour du Maroc au sein de l’UA jouit d’un large soutien, estime Liesl Low-Vaudran, spécialiste des questions africaines au sein de l’Institut des études sécuritaires (ISS, basé à Pretoria/Afrique du Sud).

Il s’agit d’un retour tout à fait normal d’un pays qui ne cesse de renforcer son leadership politique et économique en Afrique, indique l’analyste, soulignant qu’on s’attend à ce que le sommet d’Addis-Abeba scelle ce retour, qui viendra donner une nouvelle dimension à l’organisation africaine.

La solide visibilité économique du Maroc et son poids politique dans la géostratégie multilatérale seront d’un grand apport pour l’UA, appelée à gérer des défis d’une grande complexité dans un environnement international en perpétuel changement, relève, pour sa part, Raeesah Cachalia, une autre analyste sud-africaine.

En effet, le Maroc a réussi à s’imposer aux yeux des pays africains comme un partenaire fiable à la faveur d’une diplomatie agissante conduite avec sagesse et persévérance par Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Avec une présence économique très visible sur le continent, où il est devenu le deuxième investisseur, le Maroc a conclu des centaines d’accords et de conventions de partenariat avec de nombreux pays africains, couvrant plusieurs secteurs à forte valeur ajoutée avec un impact immédiat sur le vécu des populations, rappelle Mme Cachalia.

En effet, lors de Ses multiples périples dans le continent, Sa Majesté le Roi a toujours placé l’amélioration de la vie quotidienne de la femme et de l’homme africains au cœur de Ses préoccupations, partant de la ferme conviction que l’élément humain doit occuper une place centrale dans tout effort de développement en Afrique.

Fort de sa solide base économique et politique interne, le Maroc est désormais perçu comme un partenaire fiable, capable de donner à la voix de l’Afrique la force qu’elle mérite dans le concert des Nations, indique Mme Cachalia.

Cette conviction est partagée par les dirigeants de la majorité des pays africains. Depuis le 27è sommet, qui s’est tenu en juillet 2016 à Kigali (Rwanda), les déclarations de soutien au retour du Maroc parmi sa famille africain se sont multipliées, traduisant les attentes que les Africains placent sur ce retour du Royaume pour contribuer pleinement à la défense des causes africaines.

Le message adressé par le Souverain au sommet de Kigali a clairement défini la voie choisie par le Maroc pour affirmer sa présence sur la scène continentale et, partant, rendre son retour au sein de l’UA un résultat naturel qui s’impose par la force de l’histoire.

«L’Afrique n’a été autant au cœur de la politique étrangère et de l’action internationale du Maroc», a dit Sa Majesté le Roi dans ce message, soulignant que le Royaume a ainsi développé un modèle unique, authentique et tangible de coopération Sud-Sud, qui a permis, non seulement de consolider les domaines traditionnels de la formation et de l’assistance technique, mais également d’investir de nouveaux secteurs stratégiques comme la sécurité alimentaire et le développement des infrastructures.

Ce message Royal a été fortement salué par les analystes politiques, qui y ont vu un discours à la fois audacieux et sage.

Le rôle important que joue le Maroc en particulier sur les plans sécuritaire, économique, politique, culturel et cultuel explique cette décision du Maroc de regagner son siège parmi sa famille africaine, indique Marc Gbaffou, président du Forum de la Diaspora africaine (ADF, basé à Johannesburg), soulignant qu’il s’agit du retour d’un acteur fort qui donnera plus de vitalité et de visibilité à l’UA, appelée à gérer des dossiers aussi importants que le renforcement de l’intégration économique et la lutte contre les réseaux et les groupes terroristes.

Force est de constater que le soutien au retour du Maroc au sein de l’UA s’est renforcé suite aux récentes visites de Sa Majesté le Roi dans plusieurs pays africains.

En Afrique du sud, des voix s’élèvent pour soutenir le retour du Maroc.

Avec le retour du Maroc au sein de l’UA, c’est tout le continent africain qui sortira gagnant, indique Ladislas Agbesi, président du forum panafricain des affaires.

Par ailleurs, le New Age, un des grands tirages sud-africains, a récemment rapporté que des membres de l’African National Congress (ANC, au pouvoir), conscients du rôle de plus en plus du Maroc en Afrique, souhaitent voir le Royaume réintégrer l’organisation panafricaine.

«Nous voulons que le Maroc regagne sa famille africaine, car ce retour sera bénéfique pour le continent», a dit un haut responsable de l’ANC, cité par le quotidien pro-gouvernemental.

«Le Maroc s’est affirmé comme une grande puissance économique», a dit ce haut responsable du parti au pouvoir en Afrique du sud.
………………..
Par Abdelghani AOUIFIA
26/01/2017