À la une


Date de mise en ligne : 10 octobre 2016

Les résultats communiqués par les autorités locales dans les provinces du sud à l’issue des élections législatives font état, comme lors des précédentes échéances nationales, de taux de participation particulièrement élevés dans cette partie du Royaume.

Dans certaines circonscriptions relevant des provinces du sud, où la concurrence était rude et forte entre les différents candidats, la participation des populations locales aux élections a dépassé 76%, un taux qui illustre tout l’intérêt porté par les habitants de ces régions au processus électoral et leur détermination constante à contribuer à l’oeuvre de construction démocratique dans le Royaume.

Ainsi, le taux de participation s’est établi à 76,71% dans la circonscription d’Aousserd, à 75,94% dans la province de Tarfaya, à 64,30% au niveau de Boujdour, à 62% à Smara, à 57,21% à Laâyoune, à 49% à Tan Tan et à 43,57% à Guelmim.

Pour nombre d’observateurs de la chose locale, ces taux n’ont rien de surprenant et viennent confirmer tout l’engouement fort dont a fait montre la population des provinces du sud depuis le début de la campagne électorale.

A Laâyoune, l’afflux massif des électeurs aux bureaux de vote a été souligné par tous les observateurs nationaux et internationaux.

Dans une déclaration à la MAP, l’ancien bâtonnier de Bruxelles, Karongozi André Martin, qui a été présent à Laâyoune pour une mission d’observation des élections, s’est félicité de « l’ambiance très bonne dans les bureaux de vote », soulignant que « les opérations de vote se sont déroulées dans de bonnes conditions sans aucun incident ».

« On s’est rendu compte que tout le monde avait le plaisir de voter », a-t-il commenté.

De son côté, le Français Christophe Boutin, professeur de droit constitutionnel, qui a effectué une mission d’observation des élections à Tarfaya (région de Laâyoune), a relevé que les échéances législatives se sont déroulées dans une totale transparence, notant qu' »il n’y avait aucune pression ni à l’extérieur ni à l’intérieur des bureaux de vote ».

Et de conclure: « nous avons là des élections exemplaires en la matière ».
09/10/2016