À la une


Date de mise en ligne : 10 octobre 2016

L’UE réaffirme à l’ONU son « soutien total » au processus politique, appuie la demande du Conseil de Sécurité d’enregistrer les populations des camps de Tindouf

 L’Union européenne (UE) a réaffirmé, lundi à l’ONU, son « soutien total » au processus engagé sous l’égide des Nations Unies afin de parvenir à un règlement politique du différend artificiel autour du Sahara marocain, tout en appuyant la demande du Conseil de Sécurité de procéder à un enregistrement des populations des camps de Tindouf.

« Nous réaffirmons notre soutien total aux efforts des Nations Unies afin de parvenir à une solution politique acceptable et durable » au différend du Sahara, a déclaré le représentant de l’UE devant la 4ème Commission de l’Assemblée générale de l’ONU.

Il a ajouté, à ce propos, que « nous prenons bonne note des efforts et des évolutions depuis 2006 devant garantir la mise en œuvre des résolutions de Conseil de sécurité » sur cette question.

Le représentant du bloc européen a indiqué que « nous encourageons les parties et les Etats voisins à coopérer avec les Nations Unies afin de faire progresser le processus politique, à faire montre de volonté politique et à travailler dans une atmosphère propice au dialogue afin d’entamer des négociations plus intenses de bonne foi et sans conditions préalables ».

Il a, par ailleurs, relevé que l’Union « soutient la demande du Conseil de Sécurité que le Haut-Commissariat pour les Réfugiés maintienne l’examen d’un enregistrement » des populations des camps de Tindouf.

Le représentant de l’UE, qui s’exprimait également au nom des pays candidats au bloc, notamment la Turquie, a, en outre, déclaré que « nous prenons note positive de la demande du Maroc de réintégrer l’Union Africaine ».

10/10/2016