À la une


Date de mise en ligne : 20 novembre 2016

Le Monde : Le sommet africain de l’action à Marrakech, une nouvelle pierre dans la très offensive politique africaine du Maroc

Le sommet africain de l’action, organisé en marge de la 22ème Conférence des parties à la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP22) à Marrakech, a été une nouvelle pierre dans la très offensive politique africaine du Maroc, écrit le quotidien français « Le Monde » dans un article publié samedi sur son site Internet.

« Encore une belle photo de famille. Le Maroc a réuni, mercredi 16 novembre, une vingtaine de chefs d’Etat africains à Marrakech », souligne la publication, notant que cette réunion avait pour objectif de favoriser la coordination entre pays de la région sur les questions climatiques.

Le journal revient aussi sur la décision du Royaume de réintégrer l’Union Africaine (UA), faisant observer que depuis l’accession de SM le Roi Mohammed VI au Trône, le pays a développé une intense politique africaine – des partenariats économiques et une présence religieuse à travers la formation des imams notamment – qui s’est accélérée ces derniers mois.

Dernière image de ce message sans ambiguïté : le traditionnel discours du 6 novembre, adressé par le Souverain depuis Dakar, au Sénégal, en le centrant sur l’Afrique, souligne l’auteur de l’article, notant que longtemps dirigée sur l’Afrique de l’Ouest et centrale, l’offensive de charme du Maroc s’oriente vers les pays d’Afrique de l’Est.

L’annonce par le Maroc de sa volonté de réintégrer l’UA, quittée en 1984, est une bonne nouvelle pour l’organisation, affirme en outre le quotidien qui relève que cette annonce n’était qu’une demi-surprise puisque le Royaume n’a jamais totalement rompu les liens avec cette organisation.
19/11/2016