À la une


Date de mise en ligne : 18 novembre 2017

Le 62ème anniversaire des Trois Glorieuses: Un emblème de triomphe de la volonté du Trône et du peuple dans la lutte pour la liberté, l’indépendance et l’unité territoriale

 Le peuple marocain et la famille de la résistance et de l’armée de libération commémorent, trois jours durant, du 16 au 18 novembre 2017, avec fierté le 62ème anniversaire des Trois Glorieuses, à savoir la fête du Retour, la fête de la Renaissance et la fête de l’Indépendance, qui symbolisent le triomphe de la volonté du Trône et du peuple dans la lutte nationale pour la liberté, l’indépendance et l’unité.

Ces fêtes commémorent le triomphe de la volonté du Trône et du peuple qu’a incarné le retour de l’exil du héros de la libération nationale feu SM Mohammed V, et de son compagnon de lutte, feu SM Hassan II et de l’illustre famille royale, et l’annonce de la fin de l’ère de la tutelle et du protectorat et l’avènement de l’aube de la liberté et de l’indépendance.

En effet, l’épopée de la libération de la patrie de l’emprise du colonisateur est le fruit de l’engagement en faveur du pacte historique entre le Trône alaouite, le peuple et le mouvement national. Cette page historique symbolise la victoire des causes de la nation et ses intérêts suprêmes visant à recouvrer les droits légitimes à la liberté et à l’indépendance.

Incarnée par feu SM Mohammed V et menée au Maroc depuis 1912, date du protectorat, cette lutte nationale revêt plusieurs significations et symboles qui enrichissent l’histoire marocaine, témoignant des gloires d’une lutte nationale, conçue par un Trône féru de liberté et un Peuple courageux.

D’ailleurs, la symbiose entre le Trône et le peuple s’était exprimée via notamment la présentation, le 11 janvier 1944, du Manifeste de l’indépendance et la visite historique de feu SM Mohammed V à Tanger qui a été marquée par un discours royal historique sur l’unité du Maroc et son indépendance.

Et c’est en août 1953 que la lutte et les confrontations avec les autorités coloniales ont culminé, lorsque le colonisateur décida d’exiler le symbole de la Nation, feu SM Mohammed V, son accompagnant de lutte feu SM Hassan II et le reste de la famille royale.

Cet exil a provoqué la réaction du peuple marocain, sous la conduite du regretté Souverain, contre cette décision, en déclarant sa révolution contre la colonisation pour défendre les constantes de la Nation et ses valeurs sacrées.

C’est dans ce sens que le déclenchement de la révolution, la multiplication et l’extension des opérations de lutte et le lancement des opérations de l’armée de la libération ont été couronnés par une victoire historique marquée par le retour glorieux de feu SM Mohammed V à la mère-patrie.

Ensuite, en 1956, l’armée de libération s’est mobilisée pour libérer les parties sud du territoire national sous occupation espagnole, alors que, deux ans après, le discours prononcé par feu SM Mohammed V à M’Hamid El Ghizlane, en présence de représentants des tribus du Sahara marocain, a été décisif quant à la détermination du Maroc à aller de l’avant dans le recouvrement de ses terres spoliées au Sahara. Puis et grâce à la perspicacité du père de la Nation et à la symbiose régnant entre le peuple et le Trône, le Maroc a pu récupérer Tarfaya en avril 1958.

Cette Révolution fut suivie par le parachèvement de l’unité territoriale sous la conduite de feu SM Hassan II, en l’occurrence la récupération de la Sidi Ifni en 1969, des provinces du Sud après l’organisation de la Marche verte en 1975 et ensuite de la province de Oued Eddahab le 14 août 1979.

Aujourd’hui, le peuple marocain vit une nouvelle ère, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, vers plus de progrès et de modernisation en faveur de la préservation des acquis démocratiques.

En commémorant le 62e anniversaire de l’indépendance, la famille de la résistance prouve sa mobilisation derrière le Souverain, qui n’a eu de cesse d’oeuvrer pour consacrer les piliers d’un Etat de droit et d’institutions, et de hisser la place du Maroc parmi les peuples et les nations dans un cadre de symbiose entre l’ensemble des catégories du peuple marocain et ses différentes forces vives, en vue de faire face aux défis du 3ème millénaire et gagner le pari d’un développement global, durable et inclusif.

Le lancement du nouveau modèle de développement et des divers programmes d’investissement dans les provinces du Sud sont de nature à donner une forte impulsion en faveur de la réalisation d’une intégration totale de ces régions récupérées et de la consolidation de l’intégrité territoriale et des acquis nationaux.

Les trois glorieuses fêtes sont une occasion d’inviter tous les Marocains à s’attacher aux vraies valeurs de patriotisme, de citoyenneté positive et de bonne conduite, tout en rehaussant les édifices d’un nouveau Maroc contemporain, démocratique, solidaire et de développement, et ce sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI.
18/11/2017