À la une


Date de mise en ligne : 16 décembre 2020

Ancien ambassadeur mauritanien aux États-Unis: Les positions du Maroc, « jamais prises au détriment de la cause palestinienne »

 

Les positions du Maroc à l’égard de la question palestinienne « n’ont jamais été prises au détriment du peuple palestinien, de sa juste cause et de ses droits légitimes », a indiqué mardi l’ancien ambassadeur de la Mauritanie aux Etats-Unis, Bilal Ould Werzeg.

Dans une déclaration à la MAP, Ould Werzeg a expliqué que chaque pays exerce sa souveraineté totale dans ses relations internationales, soulignant que les relations extérieures du Maroc et ses positions sur la question palestinienne « n’ont pas du tout changé, en quelque circonstance que ce soit ».

Il a rappelé que SM le Roi Mohammed VI a réaffirmé, lors de ses deux entretiens téléphoniques avec les présidents américain et palestinien, les positions constantes du Maroc à l’égard de l’Etat palestinien, avec Al Qods comme capitale.

SM le Roi, en Sa qualité de Président du Comité Al Qods, est resté toujours actif dans la défense de la cause et du peuple palestiniens, a-t-il dit.

Le diplomate mauritanien a en outre précisé que le Maroc, Roi, gouvernement, et peuple, ne renoncera jamais à son rôle dans la défense de la question palestinienne, une cause de tous les Musulmans et les Arabes, qu’il faut défendre par tous les moyens possibles.

Sa Majesté le Roi avait évoqué, le 10 décembre, les positions constantes et équilibrées du Royaume au sujet de la question palestinienne, soulignant que le Maroc soutient une solution fondée sur deux États vivant côte à côte dans la paix et la sécurité.

Le Souverain a également réaffirmé au Président palestinien Mahmoud Abbas que “la position de Sa Majesté le Roi soutenant la cause palestinienne demeure inchangée”.

SM le Roi a également souligné que le Maroc place toujours la question palestinienne au même rang de la question du Sahara marocain et que l’action du Royaume pour consacrer sa marocanité ne se fera jamais, ni aujourd’hui ni dans l’avenir, au détriment de la lutte du peuple palestinien pour ses droits légitimes.
15/12/2020