À la une


Date de mise en ligne : 15 mars 2016

Après le succès de l’édition 2015, le Forum Crans Montana renouvelle l’expérience à Dakhla

Dakhla _ la perle du Sud du Royaume, recevra les bras ouverts les participants à une nouvelle session du prestigieux Forum Crans Montana (FCM), après le succès incontestable de l’édition de l’an dernier qui a connu la participation de 112 délégations étatiques de haut niveau.

Trente-six pays d’Afrique, 30 pays d’Asie, 31 pays européens et 15 pays d’Amérique, en plus de 20 organisations régionales et internationales ont participé activement aux travaux de ce Forum mondial, un événement de renom figurant sur l’agenda des décideurs mondiaux.

Ainsi, plus de 800 participants de marque ont foulé le sol marocain et pris connaissance de la ville de Dakhla, parmi eux des responsables politiques de premier ordre, des ministres, des députés, d’anciens chefs d’Etat et de gouvernement et de hauts dirigeants d’institutions régionales et internationales.

Ils ont enrichi les débats de cette session du Forum Crans Montana, organisée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI sous le thème “Afrique, coopération régionale et coopération Sud-Sud”.

S’érigeant en “capitale” de l’Afrique le temps d’un Forum, Dakhla a accueilli ce conclave mondial pour offrir une opportunité aux hauts représentants de l’Afrique mais aussi au reste du monde et les populations locales pour dialoguer et partager des projets et des visions d’avenir sur le développement et le rayonnement du continent africain.

Conscients que l’avenir de l’Afrique ne serait construit qu’autour de modèles locaux et régionaux, les participants à la session de 2015 ont pris connaissance du modèle de Dakhla, ville excentrée mais jouissant d’une position stratégique exceptionnelle, pour promouvoir des pôles de stabilité et de prospérité dans un espace régional menacé de déstabilisation, de terrorisme et de séparatisme.

Ainsi, ils se sont unanimement prononcés pour la promotion de la coopération régionale en vue de développer les ressources énergétiques en Afrique.

Selon les conclusions de la première session du FCM, le développement de la coopération régionale en la matière permettra aux pays du continent de mieux mobiliser les ressources nécessaires pour la réalisation des projets de développement, notamment dans les domaines de l’éducation et des infrastructures.

Ils ont saisi également l’occasion pour plaider en faveur du développement des moyens et de la mise en commun des ressources énergétiques de certaines régions en Afrique de manière à donner lieu à de grandes capacités de production à partager entre des pays africains.

L’édition 2015 du FCM, qui a débattu des questions du développement dans le continent, notamment la gestion des affaires publiques et des ressources naturelles, l’accès aux nouvelles technologies, le rôle de la femme africaine dans les affaires publiques et privées, l’égalité des sexes et le renforcement du système éducatif, a, donc, jeté les bases d’une prospection plus élargie des moyens permettant, dans le cadre d’une coopération entre pays du nord et du sud et entre pays du sud, d’apporter plus d’idées et de visions au développement de l’Afrique.

L’édition de cette année du FCM s’inscrit dans le prolongement de l’édition précédente en continuant de mettre l’accent sur le continent africain et la coopération sud-sud.

Prévue du 17 au 22 mars courant à Dakhla, l’édition 2016 de ce Forum se tiendra sous le haut patronage de SM le Roi Mohammed VI sous le thème de “L’Afrique et la coopération sud-sud : une meilleure gouvernance pour un développement économique et social durable”.

Dakhla, cité dynamique et ouverte, véhicule aujourd’hui l’image de modernité et de cohabitation entre toutes les cultures grâce à sa capacité de se mettre au diapason d’un monde qui bouge et d’abriter les activités économiques les plus diverses autour de son port, un des plus actifs du continent.

Avec l’accueil d’une autre session du CFM en deux ans, Dakhla renforce sa place en tant que carrefour de réflexion et de dialogue sur des questions de portée internationale comme l’énergie, la sécurité et la coopération Sud-Sud.

Le Forum de Crans Montana est une Organisation Internationale non gouvernementale suisse dont le rayonnement et le prestige sont établis mondialement depuis 1986. Il œuvre pour la construction d’un monde plus humain et plus impartial et encourage la coopération internationale et la croissance globale.

Le FCM œuvre également dans le sens de favoriser les meilleures pratiques et d’assurer un dialogue permanent entre tous ceux qui assument de hautes responsabilités.