À la une


Date de mise en ligne : 24 novembre 2016

Bahreïn : Le Maroc jouit d’un statut et d’une histoire rayonnante qu’un mouvement séparatiste ne peut jamais atteindre

Le Maroc jouit d’une histoire rayonnante dans le soutien des pays africains, a déclaré mardi le ministre bahreïni des Affaires étrangères, Cheikh Khalid Bin Ahmed Al-Khalifa, soulignant qu’un mouvement séparatiste ne peut jamais atteindre un tel statut.

« L’histoire du Royaume du Maroc dans le soutien des pays africains en cas de besoin est rayonnante. Un statut et une position noble et généreuse qu’un mouvement séparatiste ne peut jamais atteindre », a écrit Cheikh Khalid Bin Ahmed Al-Khalifa sur son compte « Twitter ».

Cette déclaration du ministre bahreïni, relayée par les médias locaux, intervient en réaction à l’annonce par le Maroc et huit autres pays arabes, à savoir l’Arabie Saoudite, les Emirats Arabes unis, le Bahreïn, le Qatar, le Sultanat d’Oman, la Jordanie, le Yémen et la Somalie, de leur retrait du 4ème sommet arabo-africain qui se tient en Guinée Equatoriale, à cause de la présence de l’emblème d’une entité fantoche dans les salles de réunions.

Le Maroc et les huit pays arabes ont été contraints de se retirer du sommet pour ne pas cautionner le non respect des principes de l’action arabo-africaine et ne pas être comptables devant l’histoire du renoncement aux acquis communs, a souligné le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, mardi dans un communiqué, précisant que la participation aux activités organisées par les deux parties, en tant que l’un des principes inhérents au respect de l’unité territoriale des Etats, doit se limiter aux seuls pays membres de l’ONU, chose qui n’a pas été respectée à travers la présence de l’emblème d’une entité fantoche aux salles de réunions.
23/11/2016