À la une


Date de mise en ligne : 20 juin 2022

C24: Antigua-et-Barbuda réaffirme son soutien au plan d’autonomie, « la solution de compromis »

Nations-Unies (New York) – Antigua-et-Barbuda a réaffirmé, devant les membres du Comité des 24 (C24) de l’ONU, son soutien au plan d’autonomie comme étant la « solution de compromis » pour résoudre le différend autour du Sahara marocain.

 

Le plan présenté par le Maroc en 2007 “est conforme au droit international, à la Charte des Nations Unies et aux résolutions du Conseil de sécurité et de l’Assemblée générale de l’ONU”, a souligné le représentant d’Antigua-et-Barbuda, lors de la réunion annuelle du C24 à New York.

 

Il a également indiqué que son pays soutient le processus politique mené sous l’égide exclusive du SG de l’ONU, soulignant l’importance d’un engagement solide de la part des parties pour parvenir à une solution politique pragmatique et durable, basée sur le compromis.

 

Le diplomate a, dans ce sens, appelé l’Algérie, le Maroc, la Mauritanie et le +polisario+, à participer activement, et de bonne foi, dans le processus des tables-rondes, “la seule voie pacifique pour parvenir à un dénouement heureux” du différend régional autour du Sahara.

 

Se félicitant de la première tournée que l’Envoyé personnel du SG de l’ONU pour le Sahara, Staffan de Mistura a effectuée dans la région, il a fait savoir que son pays continuera à soutenir l’émissaire onusien en vue de reprendre ce processus et de capitaliser sur le progrès réalisé par son prédécesseur, Horst Kohler.

 

Par la même occasion, le diplomate a salué le respect par le Maroc du cessez-le-feu, tout en appelant les autres parties à faire de même et de retourner à la table des négociations pour aboutir à une solution pacifique dans l’intérêt de la stabilité et de la sécurité de la région.

MAP 17 juin 2022