À la une


Date de mise en ligne : 5 avril 2018

Chef de gouvernement: Le Maroc fera front, avec force, à toute tentative de changement du statu quo dans la zone tampon

 

Le Chef de gouvernement Saâd Eddine El Othmani a réaffirmé jeudi le rejet total et catégorique du Maroc de toutes les tentatives des séparatistes de modifier le statu quo dans la zone tampon, insistant que le Royaume fera front, avec force et vigueur, à ces tentatives.
Face aux violations commises par le front des séparatistes dans la zone tampon, le Maroc a tiré la sonnette d’alarme et averti contre toute tentative à même de modifier le statu quo dans la région, a dit M. El Othmani dans une allocution à l’ouverture de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement.
Le Royaume rejette totalement et d’une façon catégorique les tentatives des séparatistes d’imposer le fait accompli dans cette zone tampon et d’y introduire des changements qu’ils soient civils, urbains ou militaires, a-t-il poursuivi, notant que cette position se fonde sur le Droit international et les conventions conclues à ce sujet.
M. El Othmani a exprimé, dans ce cadre, sa déception quant aux violations continues du front séparatiste à Guerguerat, soulignant que le Maroc, qui a tiré la sonnette d’alarme au sujet des violations commises ou éventuelles dans d’autres régions, notamment à Tifariti et à Bir Lahlou, a toujours veillé à l’application stricte de l’accord de cessez- le-feu de 1991 qui accorde un statut particulier à cette région et en fait une zone tampon.
Cette zone demeure, en dépit de son statut particulier, un territoire marocain, a martelé le chef du gouvernement, indiquant que le Royaume avait convenu, eu égard au contexte général de l’époque, que cette région soit érigée en zone tampon afin de réduire les tensions.
S’agissant des démarches et de la réaction du Maroc face aux dernières tentatives des séparatistes, il a fait savoir que le message adressé par SM le Roi Mohammed VI au Secrétaire général de l’ONU est “clair, explicite et fort”, assurant que le gouvernement est totalement mobilisé derrière le Souverain.
Sur Hautes Instructions de SM le Roi, une mobilisation diplomatique marocaine globale a été lancée pour tirer la sonnette d’alarme sur les violations commises par les séparatistes, a poursuivi M. El Othmani.
Revenant sur le rapport présenté par le Secrétaire général de l’ONU au Conseil de sécurité relatif à la question du Sahara, le Chef du gouvernement a expliqué que “nombre de rumeurs véhiculées sur le rapport font partie de la guerre médiatique menée contre le Maroc”.
Le rapport est généralement équilibré, rend justice aux efforts du Maroc et appelle explicitement les éléments séparatistes à se retirer de Guerguerat, a-t-il ajouté.
A cet égard, M. El Othmani a réaffirmé que le Maroc demeure attaché à sa position forte, ajoutant que l’ensemble des Marocains, toutes sensibilités et orientations confondues, ont fait preuve d’une grande maturité et d’un haut esprit de patriotisme dans leur interaction avec cette question.
Le chef de gouvernement a également passé en revue l’évolution historique de ce dossier, précisant que depuis le cessez-le-feu, le Maroc a toujours œuvré, à travers le premier message adressé par Feu SM Hassan II au secrétaire général de l’ONU, en faveur du maintien du statu quo dans la zone tampon.
“La position du Maroc est restée ferme pour faire face à toute tentative de modifier le statut quo dans la zone de Guerguerat et de perturber la circulation normale des civils et de la population dans cette région”.
05/04/2018