À la une


Date de mise en ligne : 20 juillet 2020

Dakhla-Oued-Eddahab: Des mesures préventives strictes pour accompagner la reprise des activités artisanales

Des mesures préventives strictes ont été prises pour accompagner la reprise des activités artisanales, en ces circonstances exceptionnelles marquées par la propagation du Covid-19, a affirmé le directeur régional de l’artisanat, Mohamed Salem Boudija.

La Direction régionale de l’artisanat a déployé d’énormes efforts pour faire face aux répercussions de la pandémie, dans la mesure où elle a veillé à accompagner les unités et les espaces de production, en vue d’assurer la sécurité sanitaire dans les lieux de travail et d’accueillir à nouveau des clients potentiels qui ont hâte de se procurer des produits artisanaux, a souligné M. Boudija dans un entretien accordé à la MAP.

Il s’agit notamment d’élaborer et de diffuser des spots publicitaires au profit des artisans de la région, a-t-il noté, ajoutant que sa direction a renforcé sa communication avec les professionnels via les médias sociaux, afin d’assurer un accompagnement, un suivi et une orientation en termes des mesures de santé et de prévention contre le virus, qui devraient être prises dans les lieux de travail.

Parmi les mesures préventives, la Direction a opté pour l’instauration du travail en alternance pour éviter l’encombrement des lieux de travail, tout en respectant la distanciation sociale, a-t-il poursuivi, notant qu’environ 800 masques de protection ont été distribués, en plus de produits désinfectants.

Le responsable a aussi indiqué que la Direction a adopté d’autres mesures spécifiques en matière de numérisation de ses services, citant la mise en place d’un bureau d’ordre digital et d’un registre spécial pour les usagers.

Une cellule de vigilance a été créée, en coordination avec le ministère de tutelle, les autorités locales et la Chambre de l’artisanat, afin de suivre de près les activités artisanales tout au long de la période de pandémie pour évaluer ses effets sur les acteurs du secteur (artisans, coopératives et entreprises), a expliqué M. Boudija.

Selon lui, les activités de commercialisation et de production au complexe artisanal de Dakhla ont repris dans le cadre de l’application des mesures d’assouplissement du confinement décidées par les pouvoirs publics, permettant ainsi aux artisans de commercialiser leurs produits, à deux niveaux.

Le premier comprend le marketing numérique via la mise en place des plateformes numériques, tandis que le second volet porte sur le marketing classique, qui vise à commercialiser les produits d’artisanat à travers les grands réseaux de distribution nationaux, la mise en place d’une salle dédiée à l’exposition et la commercialisation et d’un bureau de renseignement touristique en partenariat avec le Conseil régional du tourisme au complexe artisanal, en plus des circuits touristiques relatifs au secteur, a-t-il précisé.

M. Boudija a également fait savoir que la Direction a mis en place des mesures spéciales pour soutenir la compétitivité des artisans et des coopératives et les qualifier pour qu’ils puissent commercialiser de manière électronique leurs produits, en particulier après l’annulation d’un certain nombre de foires commerciales et de manifestations.

Dans ce contexte, des efforts ont été déployés pour encourager les coopératives spécialisées dans la couture pour la fabrication et la commercialisation de masques de protection à pli en tissu conformes aux normes sanitaires, en coordination avec le ministère du commerce, l’Institut marocain de normalisation (IMANOR) et l’’École supérieure des industries du textile et de l’habillement (ESITH).

La ministre du Tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale, Nadia Fettah Alaoui avait souligné que cette pandémie mondiale a montré à quel point il est nécessaire de structurer le secteur de l’artisanat afin de le développer et d’améliorer les conditions de travail des artisans.

Le plan d’action du ministère destiné à fournir de très bonnes conditions pour la reprise des activités d’artisanat s’est articulé, selon elle, autour de trois axes à savoir, le programme de santé et de sécurité pour la reprise des activités, la restructuration du secteur et l’accompagnement des artisans en matière de production, de commercialisation et de financement, relevant que le département a mobilisé ses services afin d’accompagner les artisans pour qu’ils bénéficient des mesures entreprises à l’initiative du comité de veille économique.
…………………….

Propos recueillis par Saad Aboudihaj
19/07/2020