À la une


Date de mise en ligne : 26 avril 2018

Nasser Bourita: La défense de l’unité territoriale et la promotion du modèle marocain, priorités de la diplomatie nationale

La défense de l’unité territoriale du Royaume et la promotion du modèle marocain constituent les priorités de la diplomatie nationale, a indiqué, jeudi à Rabat, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita.

Intervenant à l’ouverture d’une conférence sous le thème “La diplomatie de la société civile et le monde de l’économie face aux défis actuels”, organisée par le Club diplomatique marocain à l’occasion du 62è anniversaire de la création du ministère des Affaires étrangères, M. Bourita a souligné que “la défense de l’unité territoriale du Royaume et la promotion du modèle marocain dans sa dimension politique, sa dynamique économique et sa diversité culturelle” sont aujourd’hui les deux priorités de la diplomatie marocaine.

Le ministre a souligné, dans ce contexte, que Sa Majesté le Roi Mohammed VI a insisté, dans ses différents discours, sur l’ouverture de la diplomatie marocaine sur son environnement, notamment sur les acteurs de la société civile et les partenaires économiques, ajoutant que le Souverain a donné l’exemple de l’importance de l’acteur économique à travers ses différentes visites en Afrique, qui ont permis de seller d’importantes conventions économiques.

Il a également relevé que l’acteur économique a été une partie et un élément essentiel dans l’action diplomatique menée sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI au sein du continent africain, notant que dans les 52 visites effectuées par le Souverain en Afrique et sur les 1.000 accords scellés avec des pays africains, plusieurs ont été conclus avec des acteurs économiques, considérés par le Souverain comme une partie essentielle dans cette action diplomatique et cette stratégie Royale conduite en Afrique.

M. Bourita a en outre fait remarquer que le Souverain a appelé, dans plusieurs discours, la société civile à adhérer à la défense de la première cause nationale, faisant savoir que le Maroc a réalisé plusieurs acquis au niveau interministériel, à travers notamment le retrait de plusieurs reconnaissances de la pseudo république (sahraouie), le retour au sein de l’Union africaine, les décisions successives du Conseil de sécurité qui soutiennent la proposition de l’autonomie, le mouvement des non alignés et même au niveau de sa politique vis à vis des institutions de l’Union européenne.

Il a ajouté que les mêmes réalisations devraient être atteintes au niveau des parlements, des ONGs ou des think Thanks, soulignant la nécessité de mettre en place une stratégie cohérente et une action complémentariste entre la diplomatie officielle et la diplomatie parallèle, afin que les acquis réalisés au niveau gouvernemental soient également atteints au niveau de la société civile.

M. Bourita a également affirmé que le discours prononcé par SM le Roi Mohammed VI le 20 août 2017, dans lequel le Souverain a salué ”le travail sérieux et la mobilisation efficace de la diplomatie marocaine qui œuvre à défendre les intérêts supérieurs du Maroc, à conforter la crédibilité dont il jouit à l’international et à étendre son rayonnement à l’échelle régionale, continentale et internationale”, constitue un message de motivation et un catalyseur pour davantage de labeur.

Selon le ministre, la diplomatie marocaine est appelée, à la lumière du contexte international marqué par davantage de turbulences, à ”aller au delà des évidences faciles, qui la mettent à l’abri d’une réalité en mouvement”. De l’avis de M. Bourita, la diplomatie marocaine devrait se doter aussi de ”la souplesse permanente, de la capacité de s’adapter et de la rapidité requise dans le traitement des données et des informations, afin de faire face aux développements accélérés et aux changements profonds” que connaît le monde et de défendre les intérêts suprêmes de la nation.

La diplomatie marocaine est également appelée à “se mobiliser et à mobiliser tous les acteurs de la société civile avec toutes ses composantes, en vue de promouvoir le modèle marocain, notamment sa dynamique économique, ses réformes politiques, sa diversité culturelle et son modèle religieux”, a-t-il poursuivi.

Le ministre a également souligné que la crédibilité de la diplomatie marocaine consiste en son engagement sérieux dans le maintien de la paix et la sécurité dans le monde et sa contribution dans la résolution des questions internationales, faisant du Maroc une référence dans la coopération sud-sud et un acteur dans le traitement de questions cruciales comme l’immigration et le terrorisme.

M. Bourita a aussi insisté sur l’importance de l’acteur économique dans la diplomatie, notant que “la force du Maroc réside dans sa stabilité et son soft power”. Il a également fait savoir que ce genre de rencontres permet notamment de mettre en place un plan d’action diplomatique basé sur une conception commune à même de développer la coopération entre les diplomaties officielle et parallèle.

Après avoir souligné que la commémoration de l’anniversaire de la diplomatie marocaine est non seulement une occasion de célébrer cet événement historique, mais aussi une opportunité de s’entretenir autour des mécanismes d’action de la diplomatie officielle et de renforcer son partenariat avec la diplomatie parallèle, M. Bourita a noté que si la première génération a contribué à l’édification des fondements de l’action diplomatique marocaine, la nouvelle génération est à son tour appelée à poursuivre ce processus, avec les mêmes fondements et les mêmes valeurs, “pour lier le présent à l’avenir”.

Il s’est félicité, dans ce sens, de la forte présence des jeunes et de la représentativité féminine au sein du corps diplomatique marocain: 35% des diplomates sont des femmes, ainsi que 56% des chefs de service au sein du ministère, a-t-il relevé.

Initiée par le Club diplomatique marocain en partenariat avec le ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale, cette rencontre a connu la participation de plusieurs responsables et représentants du corps diplomatique accrédité au Maroc.
26/04/2018