À la une


Date de mise en ligne : 17 juin 2022

Devant le C24 à New York, La Sierra Leone réitère son soutien au plan d’autonomie

Nations Unies (New York) – La Sierra Leone a réitéré, à New York, son soutien au plan d’autonomie présenté par le Maroc pour résoudre le différend régional autour du Sahara.

 

« La Sierra Leone soutient l’initiative marocaine d’autonomie qui est en phase avec les dispositions du droit international, en particulier la dévolution de l’autorité à la population locale », a indiqué la Délégation sierra-léonaise à l’ONU lors de la réunion annuelle du Comité des 24 (C24).

 

Elle a rappelé à, ce propos, que « le Conseil de sécurité, dans toutes ses résolutions successives depuis 2007, y compris la résolution 2602, a salué les efforts sérieux et crédibles du Maroc pour faire avancer le processus vers une résolution » de ce différend artificiel.

 

Elle a salué le soutien du SG de l’ONU au processus politique mené dans le cadre des résolutions du Conseil de sécurité adoptées depuis 2007 et visant à parvenir à une solution politique réaliste, pragmatique, durable et mutuellement acceptable à ce différend régional autour du Sahara marocain.

 

Tout en soutenant les efforts onusiens en faveur de la reprise du processus des négociations visant à aboutir à une solution durable à ce dossier, la Délégation a émis le souhait de voir ce processus capitaliser sur le progrès réalisé par l’ancien envoyé personnel conformément à la résolution 2602 du Conseil de sécurité.

 

Elle a, dans ce cadre, salué la nomination de M. Staffan de Mistura en tant qu’Envoyé personnel du SG de l’ONU pour le Sahara, ainsi que la première tournée qu’il a effectuée dans la région en janvier dernier, soulignant que son pays estime que le momentum réalisé dans le cadre des tables-rondes avec la participation du Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et le +polisario+ doit être maintenu dans ce même format et conformément à la résolution 2602 du Conseil de sécurité.

 

Elle a, en outre, mis en exergue l’action du Maroc en matière de droits de l’homme, telle que notée dans les différentes résolutions du Conseil de sécurité, y compris la résolution 2602, mettant clairement en avant le rôle du Conseil national des droits de l’homme et ses commissions dans les villes de Laâyoune et Dakhla, ainsi que sa coopération avec le Haut Commissariat aux droits de l’homme (HCDH), tout en se félicitant des efforts du Maroc en faveur du développement socio-économique et infrastructurel de la région.

 

La Délégation sierra-léonaise a de même relevé les efforts et les réalisations du Maroc en matière de lutte contre la pandémie de Covid-19 au Sahara, notamment la campagne de vaccination qui a permis un accès gratuit aux vaccins contre le Covid-19.

 

La Sierra Leone a saisi cette occasion pour saluer le respect par le Maroc du cessez-le-feu au Sahara, tout en appelant les autres parties à se conformer au cessez-le-feu dans l’intérêt de la paix et de la stabilité dans toute la région.

 

La Délégation a, par ailleurs, déploré la situation des droits de l’homme dans les camps de Tindouf dans le sud-ouest de l’Algérie.

 

Elle a insisté, à ce propos, sur la nécessité de s’attaquer à la situation des droits de l’homme dans les camps de Tindouf, en appelant à l’enregistrement et au recensement des populations en conformité avec avec le mandat du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), au droit international humanitaire, à toutes les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité, y compris la résolution 2602.

 

Elle a enfin appelé la communauté internationale à continuer à soutenir les efforts consentis par toutes les parties prenantes pour parvenir à une solution viable et pragmatique à ce conflit régional autour du Sahara marocain.

 

MAP –  16 juin 2022