À la une


Date de mise en ligne : 21 novembre 2020

L’Espagne souligne que sa position sur la question du Sahara, dictée par le ministère des AE et la Présidence du gouvernement, reste inchangée

Le gouvernement espagnol a réitéré que sa position sur la question du Sahara demeure inchangée, assurant que cette position « très claire » est fixée par le ministère des Affaires étrangères et la Présidence du gouvernement.

« La position du gouvernement espagnol concernant le Sahara est très claire et n’a pas changé ces dernières heures, ces derniers jours ou ces dernières semaines », a affirmé, jeudi, la ministre espagnole des Affaires étrangères, de l’UE et de la coopération, Arancha Gonzalez Laya.

Cette position consiste en un « soutien total » au Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, afin qu’il puisse « garantir le maintien du cessez-le-feu » au Sahara et faire avancer « une négociation politique qui permette une solution politique, négociée, juste et durable conforme  aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité de l’ONU », a insisté Mme Gonzalez Laya dans des déclarations à la presse au terme du Conseil des ministres des AE de l’UE.

Il s’agit d’une position « qui est fixée bien évidemment par le ministère des affaires étrangères avec le président du gouvernement, qui sont les responsables des relations extérieures de notre pays », a-t-elle martelé.

« Pour l’Espagne, l’important, ce sont les résolutions des Nations unies. Toutes. La dernière, en octobre de cette année, exprime clairement les paramètres de cette négociation », a clarifié la cheffe de la diplomatie espagnole.

Dans ce sens, Mme Gonzalez Laya a indiqué avoir transmis, elle-même, cette position lors de « nombreux contacts maintenus ces derniers jours avec le Maroc, la Mauritanie, l’Algérie et le Secrétaire général des Nations unies, pour promouvoir cette voie de dialogue ».
20/11/2020