À la une


Date de mise en ligne : 15 juin 2021

ONU: Antigua-et-Barbuda exprime son soutien à une solution politique de compromis à la question du Sahara

Antigua-et-Barbuda a exprimé, lundi devant le Comité des 24 de l’Assemblée générale de l’ONU, son soutien à une solution politique de compromis à la question du Sahara marocain dans le cadre du processus politique sous les auspices exclusifs des Nations-Unies.

« Mon pays soutient le processus politique en cours, mené sous les auspices exclusifs du Secrétaire général des Nations-Unies, visant à parvenir à une solution politique réaliste, pragmatique, durable et de compromis au différend régional sur le Sahara, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité, notamment la résolution 2548, adoptée le 30 octobre 2020, qui demande au prochain Envoyé personnel du Secrétaire Général de reprendre là où l’ancien Envoyé personnel, M. Horst Köhler, s’est arrêté », a déclaré l’ambassadeur de Antigua-et-Barbuda à l’ONU, Walton Webson.

Il a également dit que son pays encourage l’impulsion donnée au processus politique par le Secrétaire général de l’ONU, notamment par la tenue de deux Tables Rondes à Genève qui ont réuni le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et « le polisario ».

« Nous voudrions rappeler à toutes les parties que le but du processus politique est de parvenir à une solution pragmatique et durable qui répondra aux préoccupations de tous avec ouverture. Un tel processus devrait être façonné à partir d’un processus de compromis », a-t-il ajouté.

L’ambassadeur a également tenu à souligner que, comme cela a été réitéré par une vingtaine de résolutions du Conseil de sécurité, « une solution politique à ce différend de longue date et une coopération renforcée entre les États membres de l’Union du Maghreb arabe contribueraient à la stabilité et à la sécurité dans la région du Sahel ».

« Antigua-et-Barbuda appelle toutes les parties à continuer à faire preuve de volonté politique et de travailler dans une atmosphère qui favorise un dialogue continu afin de parvenir à une solution politique à ce différend », a-t-il encore dit.

M. Webson a, par ailleurs, tenu à féliciter le gouvernement du Maroc « pour ses réalisations dans la lutte contre la pandémie de COVID-19, en particulier son programme de vaccination dans la région du Sahara ».
15/06/2021