À la une


Date de mise en ligne : 23 mars 2016

Le Parlement centraméricain réitère son soutien au plan d’autonomie

Le Parlement centraméricain (Parlacen) a réitéré, mardi, son soutien au plan d’autonomie présenté par le Maroc pour le règlement de la question du Sahara marocain.

« Nous réitérons la position du Parlement centraméricain en faveur du plan d’autonomie présenté par le Maroc, et nous soutenons les efforts du Royaume en vue d’aboutir à une solution pacifique à la question du Sahara », a déclaré le vice-président du Parlacen, Carlos Roberto Montoya, à l’issue d’une rencontre, à Rabat, d’une délégation du Parlement centraméricain avec le président du Conseil Royal consultatif des affaires sahariennes (CORCAS), Khalihenna Ould Errachid.

M. Roberto Montoya a, par ailleurs, souligné que le Parlement centraméricain, où le Royaume siège en tant que membre observateur permanent, soutient la recherche d’une solution politique à ce différend artificiel, conformément aux paramètres fixés par le Conseil de sécurité de l’ONU.

Actuellement en visite de travail au Maroc, la délégation du Parlacen est composée également de Julio Cesar et Mauricio Diaz, respectivement vice-président et secrétaire du conseil de cette instance parlementaire régionale.

Les membres de cette délégation se sont entretenus auparavant avec le premier vice-président de la Chambre des conseillers, Mohamed Ansari, et la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Mme Mbarka Bouaida.

Basé à Guatemala City, le Parlement centraméricain est un forum régional visant l’intégration des pays d’Amérique centrale. Il compte six Etats-membres, à savoir le Salvador, le Guatemala, le Honduras, le Nicaragua, le Panama et la République dominicaine ainsi que des pays observateurs.
23/03/2016