À la une


Date de mise en ligne : 31 octobre 2016

Président rwandais: Le Maroc doit revenir au sein de l’UA et jouer son rôle

 

Le président rwandais, Paul Kagamé, a affirmé que le Maroc « doit revenir » au sein de l’Union africaine (UA) et jouer son rôle.

« Plusieurs Africains ont été liés au Maroc à un moment donné de l’histoire de leur pays et avaient bénéficié de l’hospitalité marocaine », a indiqué le chef de l’État rwandais, dans une interview, publiée par l’hebdomadaire +L’Observateur du Maroc et d’Afrique+.

M. Kagamé a, dans ce sens, estimé que dès que les gens se regroupent, chacun a une contribution à apporter aux autres. « Mais, nous devons nous rencontrer, régler nos différends et trouver les moyens pour travailler ensemble », a-t-il relevé.

« Nous pensons aux citoyens, c’est le plus important, et c’est ce que font le Maroc et le Rwanda », a-t-il fait savoir, précisant qu’il n’y a pas d’autre moyen à part s’organiser et être efficace.

Évoquant la récente visite de SM le Roi Mohammed VI à Kigali, dans le cadre d’une tournée en Afrique de l’Est, le président rwandais l’a qualifiée de « très importante » pour son pays.

« Grâce à cette visite, nous avons élevé nos relations avec le Maroc et nous cherchons à aller plus loin. Il y a d’autres pays de l’UA qui veulent aller dans ce sens », a-t-il fait remarquer.

Il a, à cet effet, plaidé pour l’amélioration des relations, non seulement quantitativement, mais aussi et surtout qualitativement, dans les domaines de l’investissement, des infrastructures, de la culture, du logement et des institutions financières.

« C’est ce que nous avons fait, en grande partie, lors de cette visite royale. Nous estimons que la coopération est la voie la plus viable. Il n’y en a pas d’autres. Nous devons aller de l’avant ensemble », a affirmé le chef de l’État rwandais.

La visite royale à Kigali a été marquée par la conclusion de 23 conventions de partenariat entre le Maroc et le Rwanda portant sur différents secteurs, ainsi que d’un mémorandum d’entente entre la « Fondation Mohammed VI pour le développement durable » et « Imbuto Foundation ».
30/10/2016