À la une


Date de mise en ligne : 16 décembre 2020

Le principal soutien du polisario au Parlement européen se désintègre

 Le principal soutien des séparatistes au Parlement européen, qu’ils appelaient «intergroupe du Sahara occidental» vient de subir, mardi, un sacré revers avec la démission de son président, Joachim Schuster, protestant contre la violation du cessez le feu par le polisario.

«Je considère la violation par le polisario du cessez-le-feu comme une grave erreur stratégique. Je ne vois pas comment cela pourrait contribuer à promouvoir une solution pacifique au conflit. J’y vois plutôt une escalade à même d’exacerber de manière considérable ce différend. Je ne pense pas que cela sert les intérêts de la population sahraouie», a estimé l’eurodéputé allemand dans sa lettre de démission adressée à ses collègues députés européens.

Il a précisé avoir «accepté la présidence de ce groupe pour contribuer à parvenir à une solution pacifique à ce conflit (…) avec le but d’encourager l’Union européenne de promouvoir, la main dans la main avec l’Union africaine, une approche constructive dans la perspective de la nomination d’un nouveau représentant spécial du secrétaire général des Nations unies” pour le Sahara, notant que les choses ont pris une tournure dramatique avec l’annonce du cessez le feu par le polisario.
15/12/2020