À la une


Date de mise en ligne : 26 septembre 2017

Région de Dakhla-Oued Eddahab: D’importants efforts d’investissement déployés dans différents secteurs

Les ministres ayant pris part, mardi à Dakhla, à la réunion du comité de mise en œuvre du modèle de développement des provinces du sud ont mis en avant les efforts d’investissement importants déployés dans différents secteurs vitaux au niveau de la région de Dakhla-Oued Eddahab dans le but de réaliser le développement durable dans cette partie du Royaume.

Dans des déclarations à la MAP en marge de cette réunion, les ministres ont souligné l’importance des grands projets structurants et des programmes de proximité dans la réalisation du développement économique, social et culturel au niveau de la région de Dakhla-Oued Eddahab.

Dans ce sens, le ministre de la Santé, El Hossein El Ouardi, a indiqué que son département a prévu six grands projets pour le développement du secteur de la santé dans la région dans le cadre du modèle de développement des provinces du sud, pour un coût global de 83 millions de dirhams.

Ces projets, a-t-il précisé, concerne l’extension, l’équipement et la mise à niveau du centre hospitalier régional de Dakhla pour une capacité de 80 lits (53 lits auparavant), en plus de la création de 7 spécialités et de nouveaux services, dont ceux des urgences et de l’ophtalmologie.

Ces projets concernent également l’acquisition d’une ambulance de secours pré-hospitaliers, un scanner de 3ème génération, la construction d’un centre de santé au quartier Assalam, l’équipement du centre régional de transfusion sanguine et la construction de l’Institut supérieur de formation aux professions paramédicales et aux techniques de santé en vue de répondre aux besoins de la population dans ce domaine et d’assurer la stabilisation des ressources humaines.

Pour sa part, le ministre de l’Equipement, du transport, de la logistique et de l’eau, Abdelkader Amara, a indiqué que la visite de la délégation ministérielle dans la région constitue une occasion pour examiner l’état d’avancement des projets avec les différents intervenants notamment les élus et les responsables locaux.

Il a rappelé, à cet égard, les grands projets se rapportant au secteur de l’équipement dans la région, dont l’extension et le renforcement de la route nationale N-1 reliant Laâyoune et Dakhla, le projet du port Dakhla Atlantique et le nouveau port de pêche à Lamhiriz.

Concernant le port Dakhla atlantique, le ministre a affirmé que ce projet est en phase d’étude et les travaux démarreront début 2019. Pour le port de Lamhiriz, le taux d’exécution des travaux a dépassé 30 pc, a-t-il noté.

Et d’ajouter que la mise en œuvre de l’ensemble des projets pilotés par le ministère de l’Equipement, du transport, de la logistique et de l’eau se déroule dans de bonnes conditions.

De son côté, le ministre de l’Aménagement du territoire, de l’urbanisme, de l’habitat et de politique de la ville, Mohammed Nabil Benabdallah, a indiqué que la totalité des montants que le ministère s’est engagé à mobiliser pour la réalisation des projets relatifs au secteur de l’habitat ont été entièrement déposés auprès du conseil provincial de Oued Eddahab, qui prendra, à son tour, les dispositions nécessaires au niveau de cette ville notamment dans les quartiers sous-équipés.

M. Benabdallah a souligné, dans ce sens, que son ministère a débloqué, ces dernières années, plus de 600 millions de dirhams dans le cadre de la lutte contre l’habitat insalubre et la mise à niveau urbaine au niveau de Dakhla et des centres avoisinants.

Le ministre de la Culture et de la communication, Mohammed Laaraj, a fait état, de son côté, d’une série de programmes s’articulant autour de trois principaux axes liés à la culture de proximité, à travers la création de centres culturels et de conservatoires de musique, ainsi que la valorisation du patrimoine culturel et la protection de l’héritage immatériel.

S’agissant des efforts pour la protection du patrimoine, il a indiqué qu’une enveloppe budgétaire de plus de 20 millions de dirhams a été consacrée à cet effet, en plus d’autres programmes s’inscrivant dans le cadre d’une série de conventions pour la création de centres culturels de proximité, qu’il s’agisse des points de lecture ou de la construction d’un grand complexe culturel dans le domaine théâtrale et des instituts de musiques, l’objectif étant, a-t-il dit, de contribuer au développement de cette région qui recèle plusieurs monuments et sites historiques.
22/09/2017