À la une


Date de mise en ligne : 3 mai 2018

Rupture des relations avec l’Iran: Le Maroc ne tolérera aucune atteinte à ses constantes nationales

Le Maroc, qui a pris une position ferme et décidé de rompre ses relations avec l’Iran en raison du soutien militaire apporté au polisario, ne tolérera aucune atteinte à ses constantes nationales, a affirmé, jeudi à Rabat, le Chef du gouvernement Saâd Eddine El Othmani.

Cette décision de rupture est un message claire que le Maroc ne peut tolérer l’atteinte à ses constantes nationales ou à sa souveraineté, a souligné M. El Othmani qui intervenait lors de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement.

Ce genre de questions nécessite la fermeté totale et la position de SM le Roi Mohammed VI à ce sujet était ferme, forte et rigoureuse, a indiqué le Chef du gouvernement.

M. El Othmani a également mis l’accent sur la position du peuple marocain quant à l’intégrité territoriale du Royaume, qui fait l’objet d’un consensus national, relevant que « le cri des Marocains suite aux derniers développements dans la zone tampon a démontré au monde entier que le Maroc, sous la direction de SM le Roi, défend ses droits avec la rigueur nécessaire ».

Cette réaction aux provocations du polisario a abouti à d’importants résultats, dont l’adoption de la dernière résolution du Conseil de sécurité, a-t-il rappelé.

A cet égard, M. El Othmani a qualifié cette résolution dans son ensemble d’équitable pour le Maroc, étant donné qu’elle a sommé les séparatistes de préserver le caractère de la zone tampon, de s’abstenir de transférer des structures administratives ou autres à Bir Lahlou et de se retirer de Guergarate.

Cette résolution atteste également du fait que le danger évoqué par le Maroc était bien réel et réaliste, qu’il y a eu des provocations et des violations et que la communauté internationale était à l’écoute du Royaume, qui a affronté ces agressions avec fermeté, a indiqué M. El Othmani, ajoutant que tous les pays du monde défendent ainsi leurs frontières, leurs territoires et leur souveraineté, faute de quoi, ils sont exposés à de grandes menaces.

S’agissant des efforts déployés par le Maroc en matière de diplomatie, des droits de l’Homme et de développement de ses provinces du Sud, M. El Othlmani a déclaré qu' »ils ont dissipé les illusions que les adversaires tentent de véhiculer concernant les positions marocaine et onusienne et au sujet des prétendues zones libérées », a-t-il poursuivi.

La résolution du Conseil de sécurité a prouvé que la communauté internationale est parfaitement consciente des plans des adversaires du Royaume, a souligné le Chef du gouvernement.
03/05/2018