À la une


Date de mise en ligne : 15 juin 2022

Sahara marocain: la présidente du PARLATINO soutient la voie diplomatique choisie par le Maroc

Rabat – La présidente du Parlement Latino-américain et des Caraïbes (PARLATINO), Silvia del Rosario Giacoppo, a exprimé, lundi à Rabat, son soutien à la voie diplomatique choisie par le Maroc pour résoudre le différend autour du Sahara marocain.

 

La présidente du PARLATINO a salué à cet égard les efforts déployés par le Royaume dans le cadre du processus des Nations Unies visant à aboutir à une solution pacifique à ce différend, en évitant sagement d' »entrer dans un conflit militaire ».

 

« Nous soutenons et défendons la position du Royaume du Maroc d’opter pour la résolution de ce conflit par la voie diplomatique et de respecter ce que l’ONU a établi pendant toutes ces années afin que les parties puissent parvenir à une solution, sans entrer dans un conflit militaire », a affirmé Giacoppo dans une déclaration à la presse à l’issue de ses entretiens avec le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch.

 

« Le Maroc est un pays de paix, c’est un peuple serein et je suis sûr qu’il parviendra à résoudre ce conflit par les voies diplomatiques », a assuré la présidente du PARLATINO, qui effectue actuellement une visite de travail au Maroc.

 

Par ailleurs, la responsable parlementaire latino-américaine a mis en avant l’excellence des relations entre le PARLATINO et le parlement marocain, tout particulièrement la Chambre des conseillers, deux institutions qui partagent les mêmes visions et approches, notamment au sujet de la nécessaire consolidation des liens de coopération Sud-Sud.

 

« Notre région souhaite s’unir et consolider cette alliance Sud-Sud, car nous partageons des problèmes et des besoins et, grâce à notre alliance parlementaire, nous pouvons partager des expériences et renforcer les deux blocs parlementaires », a conclu Mme. Giacoppo.

 

Lors de sa visite au Royaume, la présidente du PARLATINO a eu également des discussions avec le président de la Chambre des conseillers, Naama Mayara, sanctionnées par un communiqué conjoint dans lequel les deux parties ont exprimé leur satisfaction des relations bilatérales qui unissent les deux institutions législatives depuis la signature de l’accord sur l’adhésion du Parlement marocain en tant que membre observateur permanent au PARLATINO, le 27 avril 2018.

 

MAP – 14 juin 2022