À la une


Date de mise en ligne : 4 mai 2016

SM le Roi: Nous avons à cœur de faire de la région du Sahara marocain un axe d’échanges commerciaux et d’interactions humaines entre l’Afrique et l’Europe

“Nous avons à cœur de faire de la région du Sahara marocain un axe d’échanges commerciaux et d’interactions humaines entre l’Afrique et l’Europe”, a affirmé SM le Roi Mohammed VI, dans un message adressé aux participants au 1er Congrès africain sur l’entretien, la sauvegarde du patrimoine routier et l’innovation technique, dont les travaux se sont ouverts, mercredi à Marrakech.

Dans ce message, dont lecture a été donnée par le Conseiller de SM le Roi, M. Abdellatif Menouni, le Souverain a indiqué que le Maroc procèdera à la construction du grand port Dakhla Atlantique et engagera la réflexion pour construire une ligne de chemin de fer s’étendant de Tanger à Lagouira en vue de relier le Royaume au reste des pays africains frères.
Dans ce cadre, SM le Roi a rappelé qu’Il a lancé récemment, à l’occasion de la commémoration du 40ème anniversaire de la Marche Verte pour la récupération des provinces du sud, des projets intégrés pour renforcer l’intégration entre les zones nord du Royaume et son sud, précisant que cela se fera à travers la réalisation d’une voie express aux normes internationales reliant Agadir à Dakhla via Tiznit et Laâyoune, et s’étendant jusqu’aux frontières sud entre le Maroc et la Mauritanie.
Outre le saut qualitatif qui a été accompli dans le développement et la modernisation du réseau routier national, a indiqué le Souverain, il a été procédé à l’élaboration d’un Plan stratégique d’amélioration de l’infrastructure routière pour les vingt prochaines années, où la sauvegarde du patrimoine routier reçoit une attention particulière.
“Afin de concrétiser Notre vision intégrée, ce Plan accorde une place essentielle aux axes stratégiques orientés vers l’Afrique de l’Ouest, où les provinces du Sahara marocain forment un trait d’union entre le Maroc et sa profondeur africaine. A cela s’ajoute le parachèvement de l’autoroute maghrébine à l’Est pour faciliter les échanges avec les pays voisins”, a fait savoir SM le Roi.
Le Souverain a, dans ce sens, tenu à souligner que ces projets ambitieux, y compris les méga projets de l’énergie éolienne et solaire et des infrastructures, ne visent pas à développer cette région toute seule, mais “nous aspirons à ce que, à travers ces projets, celle-ci soit reliée aux pays africains frères de manière à contribuer à leur propre développement”.
04/05/2016