À la une


Date de mise en ligne : 16 mars 2022

Le soutien de l’Etat des Emirats arabes à la marocanité du Sahara découle de sa conviction du droit du Royaume à préserver son intégrité territoriale

Le président du Conseil national fédéral des Émirats arabes unis (Parlement), Saqr Ghobash, a affirmé, mardi, que le soutien de son pays à la marocanité du Sahara découle de sa pleine conviction du droit du Royaume à préserver son intégrité territoriale.

Au cours d’entretiens qu’il a eus à Abou Dhabi avec le président de la Chambre des conseillers, M. Naama Mayara, M. Ghobash a affirmé dans une déclaration à la MAP que les Émirats arabes unis soutiennent avec pleine conviction l’intégrité territoriale du Maroc ainsi que le droit du Royaume à préserver l’unité territoriale.

Il a ajouté qu’il s’agit là de la position officielle de son pays concernant cette question, une position qui a été consacrée et confirmée par l’ouverture d’un consulat général des Émirats arabes unis dans la ville de Laâyoune en novembre 2020.

Et de souligner que cette position officielle en faveur de l’intégrité territoriale du Royaume, suivie de positions similaires d’un groupe de pays, dont ceux du Conseil de coopération des États arabes du Golfe, demeure “constante”.

Il convient de noter que le Conseil national fédéral est l’organe parlementaire des Emirats Arabes Unis devant le gouvernement fédéral, et joue également un rôle consultatif, pour ainsi constituer la quatrième autorité fédérale dans l’échelle des cinq autorités stipulées par la Constitution des EAU. Il s’agit du Conseil suprême fédéral, du président et du vice-président de la Fédération, du Conseil des ministres de la Fédération, du Conseil national fédéral et du pouvoir judiciaire fédéral.

Les entretiens entre le président de la Chambre des conseillers et le président du Conseil national fédéral des Émirats arabes unis ont porté sur les perspectives de renforcement de la coopération parlementaire entre les deux pays.

Ainsi, les deux parties ont réaffirmé leur volonté d’échanger leurs expériences dans ce sens d’une manière qui renforce les liens de coopération entre les deux institutions, et assure la poursuite du dialogue fructueux dans le but d’unifier les visions stratégiques visant la réalisation du développement durable et la promotion de la paix, de la stabilité et de la coexistence aux niveaux régional et international.
 15/03/2022