À la une


Date de mise en ligne : 15 décembre 2020

Tunisie: l’ambassade du Maroc réfute les contre-vérités diffusées par une radio privée sur l’intégrité territoriale du Royaume 

L’ambassade du Maroc en Tunisie a réfuté, lundi, les contre-vérités sur la question de l’intégrité territoriale du Royaume avancées lors d’une émission diffusée par une station de radio privée tunisienne.

Dans une mise au point, l’ambassade a affirmé que l’émission « Midi Show », diffusée vendredi par « Mosaïque FM », une station de radio privée de Tunisie, comportait une série d’inexactitudes et de mensonges concernant les développements de la question de l’intégrité territoriale du Royaume.

Elle lui a notamment reproché d’avoir négligé « délibérément » de mentionner « les vérités se rapportant à l’histoire, à la terre et à la politique, pour offrir aux auditeurs une recette du temps de la guerre froide, farcie de mensonges absurdes et assaisonnée d’épices d’une idéologie surannée ».

Au niveau des faits historiques et juridiques, note l’ambassade, il n’est pas vraiment nécessaire de produire davantage d’arguments en faveur de la marocanité du Sahara, car, explique-t-elle, les Tunisiens sont pleinement conscients que la marocanité de cette région fait partie des faits historiques corroborés par les preuves du droit international, notamment les résolutions des Nations Unies, l’avis consultatif de la Cour internationale de Justice, outre plusieurs accords établis par le Maroc avec les grandes puissances mondiales avant la fin du XIXe siècle.

À cet égard, les efforts des Marocains du Nord et de leurs frères du Sahara ont fusionné dans l’épopée de la libération nationale pour se lancer dans le processus du parachèvement de l’intégrité territoriale du Royaume, qui s’est achevé avec la récupération par le Maroc de son Sahara en 1975 à travers une Marche verte éternelle, augurant ainsi d’une nouvelle ère d’édification sur l’ensemble du territoire national, rapporte la même source.

Mais, si l’idéologie séparatiste, dissimulée derrière les tendances d’hégémonie régionale, a survécu pendant des années en ressuscitant le « disque de l’autodétermination », les développements du dossier du Sahara marocain au niveau des Nations Unies ont connu des transformations remarquables, dont la plus importante est l’impossibilité d’un “référendum “ dans cette région, en face de l’émergence d’une nouvelle approche onusienne basée sur la solution politique négociée, fait remarquer l’ambassade.

La présence du Maroc sur son Sahara et le dynamisme particulier de la réalité sur le terrain qui unit les voies du développement économique, de la représentation politique et de l’ouverture en matière des droits de l’homme ont ainsi acculé la thèse des séparatistes et ses soutiens à l’isolement international, étant donné que l’Etat fantoche tant rêvé par les séparatistes est devenu aujourd’hui une simple chimère, a souligné l’ambassade.

Elle a par ailleurs noté que l’ouverture de consulats dans les provinces du sud par des pays arabes et africains et autres, qui renforce la présence diplomatique internationale au Sahara, envoie un message clair à la communauté internationale sur le caractère irréversible de la marocanité du Sahara.

Et pour renforcer la dynamique de la consolidation de la maorcanité du Sahara, et couronner les efforts diplomatiques de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le président américain Donald Trump a promulgué un décret présidentiel, à effet immédiat, portant sur la décision des États-Unis de reconnaitre, pour la première fois de leur histoire, la pleine souveraineté du Royaume sur l’ensemble de la région du Sahara Marocain.

Cette décision considère le plan d’autonomie sous la souveraineté marocaine comme la seule solution au conflit artificiel, a rappelé l’ambassade, soulignant que cette position forte, historique et influente est l’expression d’un soutien absolu au Sahara marocain et que l’ouverture d’un consulat américain dans la ville de Dakhla sera la première concrétisation de l’effet immédiat de cette décision.

D’autre part, l’ambassade marocaine a réaffirmé l’engagement permanent et inébranlable du Royaume à défendre la cause palestinienne, faisant savoir que le Maroc soutient la solution à deux États tout en affirmant que les négociations entre les parties palestinienne et israélienne sont la seule voie pour parvenir à une solution définitive, durable et globale à ce conflit.

SM le Roi a réaffirmé jeudi dernier lors d’un entretien téléphonique avec le président palestinien M. Mahmoud Abbas que le Maroc place toujours la question palestinienne au même rang de la question du Sahara marocain et que l’action du Royaume pour consacrer sa marocanité ne se fera jamais, ni aujourd’hui ni dans l’avenir, au détriment de la lutte du peuple palestinien pour ses droits légitimes, a rappelé l’ambassade.
14/12/2020