A la une


Date de mise en ligne : 8 octobre 2016

Le Burkina salue les efforts du Maroc, soutient le plan d’autonomie en tant qu’ »alternative crédible et réaliste »

Le Burkina Faso a salué, vendredi, les efforts du Maroc en vue de trouver une solution politique au différend artificiel autour du Sahara marocain, qualifiant le plan d’autonomie présenté par le Royaume à cet effet d' »alternative crédible et réaliste dans le dénouement de ce conflit ».

« Nous saluons les efforts déployés par le Royaume du Maroc soulignés au demeurant dans les rapports successifs sur la situation au Sahara », a souligné M. Eric Y. Tiare, l’Ambassadeur, Représentant Permanent du Bukina Faso, qui s’exprimait devant la 4ème commission de l’Assemblée générale de l’ONU.

M. Tiare, qui a lancé un appel aux différentes parties pour « renouer le fil du dialogue par des négociations substantielles », a indiqué que « dans le cadre de ces négociations, ma délégation estime que l’initiative marocaine pour un statut d’autonomie de la région du Sahara, présentée en 2007, constitue une alternative crédible et réaliste dans le dénouement de ce conflit ».

Il a relevé que son pays « soutient le processus politique en cours mené sous les auspices exclusives des nations Unies, et se réjouit de l’adoption par le Conseil de sécurité de la résolution 2285 prorogeant le mandat de la MINURSO d’un an afin qu’elle puisse poursuivre son travail consistant à assurer la stabilité du cessez-le-feu et à accompagner les efforts politiques en cours pour trouver une issue à ce différend ».

La résolution définitive de la question du Sahara permettra aux Etats de la région d’unifier leurs forces et de lutter efficacement contre le fléau de l’insécurité devenue grandissante dans la région, a-t-il plaidé, soulignant que les différentes menaces qui guettent la région rendent encore plus urgent de convenir d’un compromis politique pour résoudre ce conflit.

Le diplomate burkinabé a mis, par ailleurs, l’accent sur le « plan d’investissement massif » lancé par le Maroc dans le cadre du nouveau modèle de développement des Provinces du Sud du Royaume, un plan « qui permettra d’impulser le développement des régions du Sahara ».
08/10/2016