A la une

politique


Date de mise en ligne : 10 novembre 2017

La caravane internationale « La Marche Verte » fait escale à Laâyoune avec la participation d’une importante délégation latino-américaine

La caravane internationale « La Marche Verte », organisée par l’association Moulay Ali Cherif pour la culture, le patrimoine et le développement, a fait escale jeudi à Laâyoune, 4è étape d’un périple qui avait commencé le 3 novembre au Paraguay avec la participation d’une importante délégation latino-américaine.

Initiée à l’occasion du 42è anniversaire de la Marche verte en partenariat avec l’Association d’amitié Paraguay-Maroc en Amérique Latine et aux Caraïbes, cette caravane s’inscrit « dans le cadre de la diplomatie parallèle visant à contribuer à la consolidation des relations du Maroc avec ses différents partenaires dans le cadre de la coopération Sud Sud ».

Elle a pour objectif de faire connaître les grands chantiers de développement lancés dans le Royaume notamment dans les provinces du sud et de défendre la justesse de la première cause nationale, selon les organisateurs.

La délégation latino-américaine prenant part à cette caravane, qui s’est arrêtée déjà à Casablanca, Marrakech et Smara, est composée d’élus, des responsables de partis politiques, d’académiciens, de représentants d’établissements publics, d’hommes d’affaires, de journalistes et d’acteurs de la société civile venus du Paraguay, du Panama, du Brésil, de Costa-Rica et de l‘Argentine.

Lors d’une réunion tenue au conseil de la région de Laâyoune-Sakia-El Hamra, les participants à cette caravane ont été informés du découpage administratif de la région, des attributions et de la composition du conseil, ainsi que ses efforts pour promouvoir les différents secteurs.

Ils ont notamment suivi un exposé sur l’état d’avancement des multiples projets structurant initiés dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra dans le cadre du nouveau modèle de développement des provinces du sud, ainsi que les perspectives prometteuses qu’ouvrent ces projets en matière de développement, de consolidation des infrastructures, de préservation de l’environnement et de renforcement de l’attractivité de la région.

La place de la femme sahraouie et son rôle important dans divers domaines ont été également mis en exergue lors de cette réunion présidée par Lambarki Khlifa, 4è vice-président du conseil de la région.

Au conseil municipal de Laâyoune, les participants à la caravane, qui ont visité plusieurs projets de développement, ont également pris connaissance des différents chantiers de mise à niveau urbaine et de consolidation des installations et des équipements socio-économiques dans la ville.

Dans des déclarations à la MAP, les membres de la délégation latino-américaine ont exprimé leur fierté de partager avec la population des provinces du sud et l’ensemble du peuple marocain la joie de célébrer le 42è anniversaire de la Marche Verte, faisant part de leur immense gratitude pour l’accueil chaleureux qui leur a été réservé par la population de ces régions.

Ils se sont dits, par ailleurs, impressionnés par la dynamique de développement que connaissent les provinces du sud dans les différents secteurs, mettant en avant le climat de sécurité et de stabilité qui y règne et les efforts consentis pour doter la région d’infrastructures modernes.

Pour Alba Edith Lugo, présidente de l’Institut Supérieur Esteban Lugo (Argentine) et vice-présidente du Réseau Latino-américain d’animation socioculturelle, « les membres de la délégation sont émerveillés par le développement des villes au Sahara marocain », notant que l’essor socio-économique de cette partie du Royaume « est le fruit d’un effort soutenu et colossal et d’une vision de développement intégré, harmonieux et durable ».

De son côté, la vice-présidente de la Chambre d’information et ex-députée au Costa-Rica, Vanessa de Paul Castro Mora, a mis en avant les vastes chantiers de développement durable qui ont permis de transformer le visage de la région, devenue un véritable creuset de développement et un havre de paix et de sécurité.

« Cette caravane a pour objectif de renforcer les liens d’échange et de partenariat entre les acteurs de la société civile du Maroc et des pays de l’Amérique Latine », a souligné pour sa part, Khalid Asslami, président de l’Association d’amitié Paraguay-Maroc en Amérique Latine et aux Caraïbes.

Cette visite offre aux participants « une occasion de découvrir la riche culture du Maroc, ses atouts naturels et le climat de paix, de sécurité et de tolérance qui y prévaut, ainsi que les divers chantiers de développement que connait le Royaume sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI », a-t-il relevé.

Après l’étape de Laâyoune, les participants à la caravane se rendront à Sidi Ifni puis Agadir, Marrakech et Rabat.
10/11/2017