A la une


Date de mise en ligne : 10 novembre 2016

Clôture à Rabat de la 39-ème conférence de l’UPA

La 39-ème conférence des présidents des assemblées nationales de l’Union parlementaire africaine (UPA) a clôturé ses travaux, mercredi soir à Rabat, après deux jours de débats intenses sur les défis du continent africain.

La clôture de cette conférence, à laquelle ont pris part 15 présidents de parlements africains et plus de 240 parlementaires de 29 pays et les représentants de 8 organisations internationales, a été marquée par la lecture d’une motion de remerciements et de gratitude à SM le Roi Mohammed VI pour Son soutien et l’intérêt qu’Il porte à l’UPA.

L’UPA a également exprimé dans cette motion son appui à l’initiative de SM le Roi concernant le retour du Royaume au sein de sa famille institutionnelle africaine qui, souligne-t-elle,  » renforcera le processus d’édification d’une Afrique unie et prospère « .

La 39ème Conférence de l’UPA a adopté plusieurs résolutions dont une en faveur de la levée des sanctions américaines contre le Soudan et le Zimbabwe.

Par la même occasion, la Guinée Bissau a été élue pour assurer la présidence du comité exécutif de l’UPA, tandis que le poste de 1er vice-président est revenu au Maroc, de second vice-président au Cameroun et de 3e vice-président du Soudan de sud.

Dans une allocution à la clôture de cette conférence, le président de la Chambre des conseillers, Abdelhakim Benchamach, a souligné qu’une Afrique unie sera en mesure de relever les différents défis auxquels fait face le continent.

Le continent saura, à la faveur de la volonté ferme de ses peuples, surmonter toutes les difficultés, a indiqué M. Benchamach, relevant en ce sens le rôle fondamental des parlements nationaux dans le développement de leurs pays respectifs.

Le changement climatique, dont l’Afrique subit le plus grand impact, constitue le principal défi du continent à l’heure actuelle, d’où la nécessité pour l’Afrique de dégager une vision unifiée, notamment à l’occasion de la COP22 qui se tient à Marrakech.

Créée à Abidjan le 13 février 1976, l’UPA est une organisation interparlementaire continentale qui compte 40 Parlements nationaux en qualité de membres et plusieurs pays et organisations en tant qu’observateurs.

Son objectif est de favoriser les contacts entre les Parlementaires africains, d’une part, et entre ces derniers et ceux du reste du monde, d’autre part, ainsi que le traitement des problématiques d’intérêt commun.

Les organes de l’Union Parlementaire Africaine sont la Conférence des Présidents d’Assemblées Parlementaires Nationales, le Comité Exécutif et le Secrétariat Général.
09/11/2016