A la une


Date de mise en ligne : 14 novembre 2016

COP22 :  »Le frik’’ de Laâyoune-Sakia-El Hamra, la vitrine d’une région pleinement engagée en faveur de la protection de l’environnement

La région de Laâyoune-Sakia-El Hamra participe à la COP22 de Marrakech à travers un espace baptisé « le frik de la région du Royaume », qui constitue une vitrine de toute la dynamique engagée à l’échelle régionale en matière de protection de l’environnement et du développement durable.

Cet espace met en relief « les ressources naturelles et les infrastructures ainsi que l’ensemble des réalisations accomplies par le conseil de la région et les différents établissements publics dans le domaine du développement durable et de la protection de l’environnement, en concrétisation du nouveau modèle de développement des provinces du sud qui place l’environnement au rang des priorités », indique un communiqué du conseil de la région de Laâyoune-Sakia-El Hamra.

Parmi les projets structurants inhérents au domaine de l’environnement et du climat à l’échelle de la région, figurent notamment les parcs éoliennes de Tarfya et les stations d’épuration et de dessalement des eaux de mer, précise la même source.

Ces projets et ces efforts consentis par la région lui ont valu en 2015, rappelle-t-on, le prix de la sécurité environnementale décerné par l’organisation des villes arabe à Doha.

De même, la région de Laâyoune-Sakia- El Hamra se distingue par la dynamique des associations et des organisations de la société civile actives dans le domaine de la protection de l’environnement, outre des coopératives de l’économie vert.

Dans ce sens, les différents stands réservés à ces associations et aux autres composantes de la société civile locale à la ‘’Zone verte’’ de la COP 22 reflètent tout leur engagement constant et leur contribution aux efforts de protection de l’environnement et d’adaptation aux changements climatiques.

Dans la même optique, des élus, chercheurs et acteurs locaux de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra devront intervenir dans le cadre des rencontres et des exposés prévue à ‘’la zone bleue’’ sur des sujets ayant trait à l’environnement et aux changements climatiques dans les régions côtières et dans le monde rural, poursuit le communiqué.

De même source on souligne que la participation de la région de Laâyoune-Sakia-El Hamra à l’occasion de la 22ème session de la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques vient couronner les débats, les conclusions et les recommandations issues de la rencontre régionale Pré-COP tenue récemment à Laâyoune.

Cette participation s’inscrit dans le sillage ‘’des efforts entrepris en matière de sensibilisation aux droits environnementaux, l’objectif étant de contribuer aux efforts internationaux en vue de parvenir à des engagements effectifs de la part des pays et des organismes de la société civile à l’occasion de la COP22, notamment en ce qui concerne l’adaptation aux changements climatiques conformément à l’accord de Paris sur les changements climatiques et aux objectifs du développement durable 2030’’, note le communiqué.

La délégation de la région de Laâyoune-Sakia-El Hamra à la COP22, conduite par le président de la région de Laâyoune-Sakia-El Hamra, Sidi Hamdi Oueld Errachid, comprend des responsables de la commission régionale des droits de l’homme de Laâyoune-Smara, le centre régional d’investissement et de la section locale de la coalition marocaine pour la justice climatique.
13/11/2016