A la une

politique


Date de mise en ligne : 10 juin 2017

La décision de la Cour maritime du Panama a enlevé toute prétention de la représentativité du « Polisario » de la population de Tindouf

La décision de la Cour maritime du Panama rejetant la tentative de saisie du navire « Ultra Innovation » transportant une cargaison de phosphate marocain en provenance de « Phosboucraa », a enlevé toute prétention de la représentativité du Polisario de la population de Tindouf, a indiqué, vendredi à Rabat, l’ex-ambassadeur et professeur invité à l’Université Al Akhawayn, Mohamed Loulichki.

En réaction au rejet par la cour maritime du Panama de l’action intentée par le « polisario » contre le propriétaire transportant une cargaison de phosphate marocain, M. Loulichki a souligné que cette décision a non seulement montré que le « polisario a été débouté et que son action a été rejetée par la Cour panaméenne, mais également que la Cour maritime du Panama a enlevé toute prétention de la représentativité de cette entité fantoche de la population de Tindouf ».

M. Loulichki a, par ailleurs, souligné qu’il s’agit d’une décision importante par son contenu, sa portée et ses implications, notant qu’en se déclarant incompétente de statuer sur cette question ayant une dimension politique internationale, la Cour maritime de Panama a conclu que le Polisario n’a pas pu apporter la preuve que cette cargaison lui appartient.

Ce jugement a ainsi démontré que le motif principal derrière la requête du « Polisario » est éminemment politique et n’a rien à voir avec des considérations juridiques, a-i-il précisé, relevant que cette décision met en échec toutes les tentatives similaires de ce front séparatiste visant à détourner l’attention du processus de règlement définitif de la question du Sahara.

Le diplomate a en outre fait savoir que cette décision aura un effet dissuasif sur le Polisario et l’Algérie, mais également sur l’Afrique du sud, affirmant que le juge sud africain ne peut pas rester insensible ou indifférent face au verdict du panama sur une question similaire. M. Loulichki a conclu qu’il s’agit d’un appel à l’ordre au Polisario et l’Algérie pour cesser leurs « manœuvres dilatoires » et s’engager de manière sincère et de bonne foi dans le processus mené par les Nations-unies, sous l’égide du nouveau secrétaire général de l’ONU.
09/06/2017