A la une


Date de mise en ligne : 4 mai 2016

Les deuxièmes journées doctorales sur le Sahara à Rabat

Le Centre des études sahariennes et le cycle de formation doctoral « dynamiques sociales au Sahara », de la Faculté des lettres et des sciences humaines relevant de l’Université Mohamed V Rabat, organisent, les 6 et 7 mai à Rabat, les deuxièmes journées doctorales sur le Sahara.

Destinées aux doctorants préparant leurs thèses sur le Sahara, ces journées visent à renforcer les capacités scientifiques et méthodologiques des participants dans les domaines des sciences sociales, humaines, juridiques, politiques et littéraires liées au Sahara, et ce à travers des ateliers de formation et des séminaires animés par des professeurs, indique un communiqué des organisateurs. La formation, qui profitera à quelques 64 doctorants, s’inscrit dans le cadre des activités initiées par la formation doctorale « dynamiques sociales au Sahara » dans le but de promouvoir la recherche scientifique sur le Sahara, en particulier dans les provinces du sud, précise le communiqué. La séance d’ouverture des journées doctorales aura lieu vendredi au siège du Centre des études saharienne, à la Faculté des lettres et des sciences humaines.

Elle se déroulera en présence du Doyen de la Faculté des lettres et des sciences humaines de Rabat Jamaleddine El Hani, et du directeur du Centre des études sahariennes et le responsable de la formation doctorale « dynamique sociale au Sahara » Rahal Boubrik.

Cette séance sera marquée également par une conférence inaugurale donnée par Mohamed Tozy, doyen de la Faculté de gouvernance et des sciences économiques et sociales, relevant de l’Université Mohammed VI Polytechnique.

Le Centre des études sahariennes, inauguré en février 2013, a été Créé à l’initiative de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, l’Université Mohammed V, du Conseil national des droits de l’Homme, de l’Agence pour la Promotion et le Développement économique et social des Provinces du Sud du Royaume et de l’Office chérifien des phosphates.

Le Centre vise à mener des recherches pluridisciplinaires dans les domaines de la connaissance historique, sociale et culturelle dans sa plus large acception dans les provinces du sud et d’encourager la recherche au service du développement en partenariat avec des acteurs locaux et internationaux.
04/05/2016