A la une


Date de mise en ligne : 7 novembre 2016

Le discours de SM le Roi réaffirme la profondeur stratégique et multiforme de la projection africaine du Royaume

Le discours historique de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, prononcé à l’occasion du quarante-et-unième anniversaire de la Marche Verte, depuis la ville de Dakar, vient réaffirmer la profondeur stratégique et multiforme de la projection africaine du Royaume.

Cette profondeur embrasse le soutien aux transitions démocratiques, à l’édification de partenariats gagnant-gagnant en passant par le maintien de la paix, la mise à disposition de l’expérience marocaine en matière de lutte contre l’extrémisme religieux exacerbé au demeurant par sa collusion destructrice avec le séparatisme.

Fort du leadership clairvoyant du Souverain, le Maroc est devenu une force de projection agissante dans le continent pour asseoir un développement solidaire, soucieux du bien-être des populations et de leur épanouissement, en donnant ses titres de noblesse à la promotion vertueuse de la synergie des compétences africaines et des ressources humaines et naturelles, dont dispose les pays africains, qui trouvent ainsi dans la méthode de Sa Majesté le Roi un écho à leurs aspirations légitimes pour édifier les différents contours de leurs propres destinées.

C’est dans cette optique que Sa Majesté le Roi a insisté, dans Son adresse, sur la nécessité de donner la mesure de toute l’ampleur de la stratégie africaine du Royaume, en soulignant que « La politique africaine du Maroc ne se limitera pas à l’Afrique occidentale et centrale » pour affirmer que « Nous veillerons plutôt à ce qu’elle ait une portée continentale, et qu’elle englobe toutes les régions de l’Afrique ».

« C’est dans ce cadre que Nous avons effectué des visites au Rwanda et en Tanzanie, malgré le fait que les relations avec les États d’Afrique de l’Est n’étaient pas suffisantes, non pas par négligence ou par omission, mais pour des raisons objectives comme la langue, l’éloignement géographique et les différences de patrimoine historique », a souligné le Souverain.

L’engagement africain de la première heure de Sa Majesté le Roi, qui se distingue par une grande disponibilité au service des causes justes et grandes préoccupations du Continent, est porté par l’aura spirituelle de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en Sa qualité de Commandeur des croyants, et de descendant du Prophète, autant de vertus qui confèrent au Souverain une place particulière dans le cœur des peuples du sous-continent.

Le Souverain est le porte-voix d’une vision d’espoir qui octroie à l’Homme africain la double fonction de pièce maitresse de toute dynamique de développement durable et de finalité ultime de celle-ci.

Dans Son discours, Sa Majesté le Roi a insisté, dans ce contexte, que la décision du Maroc de réintégrer l’Union africaine ‘UA) « est le couronnement de notre politique africaine et de l’action solidaire que le Royaume mène sur le terrain avec de nombreux pays du continent pour y assurer la promotion du développement économique et humain, au service du citoyen africain ».

Il s’avère donc impératif pour l’UA de se consacrer corps et âme aux questions pressantes du développement durable et de l’épanouissement de l’homme africain. L’Organisation panafricaine ne peut plus, désormais, se permettre de demeurer l’otage d’une petite minorité qui vit dans un monde alternatif où le passéisme de la guerre froide le dispute à un cynisme sans nom qui prospère dans la discorde et les dissensions.
………………………..
Par Fouad ARIF
06/11/2016