A la une


Date de mise en ligne : 12 novembre 2016

Le discours Royal depuis Dakar illustre la volonté du Royaume de poursuivre la consolidation de ses relations avec les pays africains

Le discours prononcé par SM le Roi Mohammed VI dimanche depuis la capitale sénégalaise à l’occasion du 41ème anniversaire de la Marche verte, illustre la volonté du Royaume de poursuivre la consolidation de ses relations avec les pays africains, a affirmé le directeur général de l’Agence de presse islamique des pays d’Amérique du nord et du sud, Essadik El Otmani. « Le choix d’une capitale africaine comme Dakar pour adresser le discours Royal véhicule des messages à forte signification: Le Maroc est une partie indivisible de l’Afrique et un acteur essentiel animé par la volonté de continuer à contribuer à la consolidation de la sécurité et de la stabilité dans les différentes régions qui vivent des situations de tension », a-t-il indiqué dans une déclaration à la MAP, en réaction au discours prononcé par SM le Roi depuis Dakar.

Dans Son discours, a-t-il ajouté, SM le Roi a affirmé que le retour du Maroc au sein de sa famille africaine lui permettra de renforcer son implication dans les efforts continentaux de lutte contre l’extrémisme et le terrorisme, qui hypothèquent l’avenir de l’Afrique.

Le discours Royal a également souligné que la politique africaine du Maroc ne se limitera pas à l’Afrique occidentale et centrale, mais qu’elle aura plutôt une portée continentale et qu’elle englobera toutes les régions de l’Afrique, a poursuivi M. El Otmani, en évoquant au passage la dernière visite de SM le Roi Mohammed VI au Rwanda et en Tanzanie.

L’auteur du livre « Histoire des musulmans d’Amérique du Sud : le retour aux sources » n’a pas manqué de souligner la place accordée dans le discours Royal au Sénégal, un pays frère, et à travers lui aux autres pays africains, qui sont solidaires avec le Maroc et défendent son intégrité territoriale.

Et le directeur général de l’Agence de presse islamique des pays d’Amérique du nord et du sud d’ajouter que le retour du Maroc au sein de l’Union africaine (UA) est de facto un retour à sa place naturelle au sein de l’instance continentale, en relevant que SM le Roi Mohammed VI avait annoncé que « lorsque nous annonçons notre retour, nous ne demandons la permission de personne pour obtenir notre droit légitime ».

Sur un autre volet, M.El Otmani a estimé que le discours Royal a été « on ne peut plus clair » concernant la formation du prochain gouvernement, étant donné qu’il a mis en relief le besoin d’un gouvernement « sérieux et responsable » formé d’un ensemble de compétences qualifiées capables de relever les défis et de placer l’Afrique au cœur des préoccupations.
11/11/2016