A la une


Date de mise en ligne : 7 novembre 2016

Le Discours Royal prononcé depuis Dakar met l’accent sur le rôle et la place du Maroc en Afrique en tant qu’acteur majeur et puissance continentale

Le discours prononcé par SM le Roi à l’occasion du 41ème anniversaire de la Glorieuse Marche Verte, adressé à la Nation depuis la capitale sénégalaise Dakar, met l’accent sur le rôle et la place du Maroc en Afrique en tant qu’acteur majeur et puissance continentale, a relevé le président du Centre marocain des études stratégiques, Mohamed Benhamou.

Le Discours Royal adressé à la Nation est porteur d’un message très fort et marque une étape nouvelle dans la stratégie marocaine, a indiqué M. Benhamou dans une déclaration à la MAP, notant que le Souverain a salué la spécificité du Sénégal et de son modèle démocratique.

SM le Roi a également rendu hommage au Sénégal, un pays frère, et à travers lui à tous les pays africains frères qui soutiennent l’intégrité territoriale du Royaume, a-t-il ajouté.

La Visite Royale en Afrique jette les jalons de nouvelles relations rénovées basées sur la non-ingérence dans les affaires internes des pays et une politique africaine solidaire contribuant au développement du Continent pour le bien-être du citoyen africain, a estimé l’expert marocain.

Commentant le retour du Maroc au sein de l’Union Africaine, M. Benhamou a affirmé que le Royaume ne fera que reprendre sa place naturelle dans l’enceinte de l’organisation africaine, faisant observer que SM le Roi a réitéré que « lorsque nous annonçons notre retour, nous ne demandons la permission de personne pour obtenir notre droit légitime ».

Le retour du Maroc à l’UA permettra de porter la voix de l’Afrique au sein des instances internationales et chercher des solutions aux défis auxquels fait face le Contient, a rappelé l’expert marocain, faisant prévaloir le rôle du Royaume dans la promotion de la paix et la préservation de la stabilité du continent africain, avec comme principe le règlement pacifique des conflits.

S’agissant de la 22è Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP22), dont les travaux débuteront lundi à Marrakech, M. Benhamou revient sur l’annonce par le Souverain d’un Sommet africain en marge de ce rendez-vous planétaire en vue de mettre au point une vision commune pour défendre les revendications de l’Afrique, notamment en ce qui concerne le financement et le transfert des technologies.

Par ailleurs, M. Benhamou a indiqué que le Discours Royal a été très clair pour le gouvernement en constitution, soulignant que « le Maroc à besoin d’un gouvernement sérieux et responsable ».

Le prochain gouvernement devrait disposer d’un programme clair sur les questions internes et internationales, particulièrement celles concernant l’Afrique, a relevé l’expert, affirmant que le Souverain a exprimé Sa volonté de voir un Exécutif homogène, avec des compétences en mesure de relever les défis et surtout un gouvernement plaçant l’Afrique au cœur de ses intérêts.
07/11/2016