A la une

politique


Date de mise en ligne : 9 novembre 2020

Le discours royal réitère l’importance de la démarche de développement dans les provinces du Royaume

Le discours prononcé par SM le Roi Mohammed VI à l’occasion du 45-ème anniversaire de la glorieuse Marche Verte réitère l’importance de la démarche de développement dans les provinces du Royaume, a indiqué le président de l’Association de l’Intégrité territoriale pour le développement humain et les œuvres sociales dans la région de Dakhla-Oued Eddahab, Hassan Lahouidag.

Le discours royal a souligné la nécessité de mener une action continue pour ériger le Sahara en force motrice du développement régional et continental, a souligné M. Lahouidag dans une déclaration à la MAP.

Dans cette lignée, l’acteur associatif a noté que le Souverain a appelé à mettre en valeur les nombreuses potentialités dans le domaine maritime du Sahara marocain, en faisant de la façade atlantique Sud du Royaume une interface maritime d’intégration économique et un levier de rayonnement continental et international.

Le discours royal a souligné que le port Dakhla Atlantique contribuera à consacrer ce développement et servira de passerelle et de trait d’union entre le Maroc et sa profondeur africaine, en vue de renforcer le développement des provinces du Sud et consolider leur dynamisme socio-économique, a-t-il fait remarquer.

Il a également mis l’accent sur l’ouverture des consulats généraux de plusieurs pays africains et arabes frères dans les villes de Laâyoune et de Dakhla, partant du fait qu’elle constitue une reconnaissance de façon claire et nette de la marocanité du Sahara et témoigne de la justesse et de la légitimité de la cause nationale pour trouver une solution définitive à ce différend.

M. Lahouidag a relevé que ce discours a mis en exergue les développements de la question de l’intégrité territoriale, notant qu’au niveau des Nations unies, les approches et les thèses dépassées et irréalistes ont été définitivement enterrées, lors de l’adoption des dernières résolutions du Conseil de sécurité.

Ces récentes résolutions ont également insisté sur l’implication effective des vraies parties concernées par ce conflit régional et consacré l’irréversibilité de la solution politique, réaliste et consensuelle, a-t-il ajouté.
08/11/2020