A la une


Date de mise en ligne : 16 décembre 2016

El Pais : Le Maroc, « pionnier » en Afrique en matière de régularisation des migrants

Le Maroc est « pionnier » sur le plan africain en matière de régularisation des migrants, souligne le quotidien espagnol « El Pais », dans un article consacré au lancement, sur très hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI, de la deuxième phase d’intégration des personnes en situation irrégulière.

La première phase de de cette opération, lancée en 2014, avait permis de régulariser la situation de 25.000 migrants, une initiative qui a constitué la première opération de régularisation massive d’étrangers effectuée dans le continent africain, relève le journal ibérique sur son site Internet.

Des milliers de migrants, notamment subsahariens, veulent régulariser leur situation au Maroc plutôt que de tenter d’émigrer clandestinement vers l’Europe, note El Pais. Cité par le journal, le président de l’Association Kirikou, le Sénégalais Diop Mountaga, a exprimé sa profonde reconnaissance à SM le Roi Mohammed VI, pour avoir donné Ses très hautes instructions pour le lancement, dans l’immédiat, de la deuxième phase d’intégration des personnes en situation irrégulière.

« La politique migratoire du Maroc est meilleure que celles de ses voisins et même que celles de certains pays européens », a-t-il dit dans une déclaration à El Pais.

Par ailleurs, le journal fait observer qu’au moment où le Maroc lance la deuxième phase d’intégration des personnes en situation irrégulière, les autorités algériennes ont lancé début décembre une opération d’expulsion massive de migrants subsahariens, devant l’indignation des organisations de défense des droits de l’Homme et des migrants.

Les rafles effectuées par les autorités algériennes de façon « arbitraire et violente » n’ont épargné ni femmes, ni enfants, ni malades ni réfugiés ou demandeurs d’asile, a dénoncé la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme (LADDH), citée par El Pais.
15/12/2016