Non classé


Date de mise en ligne : 26 septembre 2016

Élections dans les provinces du Sud : Forte mobilisation pour le scrutin du 7 octobre

La campagne électorale pour le scrutin du 07 octobre suscite un enthousiasme tout particulier dans les provinces du Sud, où l’heure est à la mobilisation générale en vue de réussir ce scrutin qui se veut la consécration du modèle démocratique et politique marocain singulier.

A Laâyoune, comme à Dakhla, Boujdour et Smara, l’ambiance reflète tout l’intérêt porté par les populations locales à l’élection de leurs représentants au Parlement, ainsi que leur prise de conscience des différents enjeux nationaux et régionaux liés à ce scrutin, dans le contexte de la mise en œuvre du nouveau modèle de développement des provinces du Sud, lancé en novembre dernier par SM le Roi Mohammed VI.

En effet, dans ces provinces habituées aux meilleurs taux de participation lors des différentes échéances nationales, un tel engouement n’est guère une surprise.

A chaque scrutin, faut-il le rappeler, les provinces du Sud donnent de belles leçons en matière de maturité politique, de responsabilité, du sens de patriotisme et d’engagement national, citoyen et agissant.

Lors des élections régionales et communales du 04 septembre dernier, le taux de participation dans certaines provinces du Sud s’était établi à 80%, contre 52,3% à l’échelle nationale. Ainsi, la province de Tarfaya, qui relève de la région de Laâyoune-Sakia-El Hamra, avait enregistré le score le plus élevé (82,75%).

Aux communales de 2009, ce taux avait dépassé les 67% dans les provinces du Sud, alors que la moyenne nationale se situait à 52,4%.

Le même engouement a été prouvé derechef lors du référendum constitutionnel du 1er juillet 2011, puisque la moyenne de participation au Sud a fluctué entre 84 et 92%. La région Guelmim-Smara avait enregistré un score de 86,76%, la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia Al Hamra 84,05%, alors que la région Oued Eddahab-Lagouira a enregistré le taux le plus élevé, à savoir 92,19%.

Cette réponse aussi intense à l’appel du devoir national ne laisse aucun doute sur l’attachement des différentes composantes de la société locale à la consolidation des fondements de l’État de droit et des institutions nationales démocratiques, dans un climat de paix, de sécurité et de stabilité.

Elle constitue indéniablement l’illustration de leur détermination à être au premier rang des forces de la Nation dans la défense de l’intégrité territoriale du Royaume et de la mise en œuvre du projet sociétal et moderniste initié par SM le Roi Mohammed VI.

De même, cet intérêt manifeste pour la chose électorale représente indubitablement un signal fort qui dénote la profonde conviction de la population locale et sa volonté inébranlable de contribuer pleinement à la réussite de toutes les échéances politiques nationales.

Pour certains acteurs locaux approchés par la MAP, la forte mobilisation des habitants des provinces du Sud du Royaume autour des différentes échéances électorales « émane de leur volonté infaillible de contribuer au processus visant la consolidation de l’édifice démocratique, à travers la mise en œuvre des dispositions de la nouvelle Constitution ».

Pour ce scrutin du 07 octobre, les populations du Sud aspirent à réaliser les mêmes taux de participation, dans l’espoir de voir émerger des élites attentives à leurs besoins et attentes et capables de relever les défis qui se posent dans divers domaines, selon ces acteurs.
…………………
Par: Taoufik El Bouchtaoui
26/09/2016