A la une


Date de mise en ligne : 10 novembre 2016

Expert espagnol : Le discours royal de Dakar érige le Maroc en porte-étendard du développement de l’Afrique

Le discours prononcé par SM le Roi Mohammed VI dimanche depuis la capitale sénégalaise Dakar, à l’occasion du 41ème anniversaire de la marche Verte, érige le Maroc en porte-étendard du développement de l’Afrique, a souligné l’expert espagnol des questions économiques et politiques, Pedro Bofill.

Porteur de fortes significations, le discours royal vient renforcer le rôle politique et économique du Maroc dans un continent aussi stratégique comme l’Afrique, a-t-il ajouté dans une déclaration à la MAP, rappelant les liens séculaires unissant le Royaume au Sénégal et à la région ouest-africaine de manière générale.

M. Bofill, qui est président du Club des amis du Maroc en Espagne, a relevé que le Souverain a réaffirmé à cette occasion Sa défense des valeurs de solidarité africaines et Son ambition de renforcer le rayonnement international du continent africain.

Il a mis en exergue, dans le même sens, la volonté exprimée par SM le Roi de continuer à contribuer à la consolidation de la sécurité et de la stabilité dans les différentes régions de l’Afrique qui vivent des situations de tension et d’œuvrer au règlement des différends par les moyens pacifiques.

M. Bofill a fait observer aussi que le retour du Maroc à la famille institutionnelle africaine est de nature à mieux faire entendre la voix du continent dans les forums internationaux.

S’agissant de la question du Sahara, M. Bofill a indiqué que l’initiative marocaine d’autonomie constitue la base de tout règlement de ce conflit artificiel, ajoutant que cette proposition représente la solution idoine pour toutes les parties, dans la mesure où cet instrument juridique permettra aux populations du Sahara de gérer démocratiquement leurs affaires à travers différents organes.

L’expert espagnol a souligné enfin que le discours royal confirme la stature d’Homme d’État du Souverain, à travers Son appel clair à la formation du prochain gouvernement sur la base de programmes capables de trouver des solutions aux problèmes des citoyens et non pas suivant les calculs électoralistes.
09/11/2016