A la une


Date de mise en ligne : 28 mars 2016

Forum international « Entre deux rives » à Tarfaya : un espace réfutant les thèses erronées véhiculées autour de l’histoire du Sahara marocain

Des professeurs et chercheurs marocains et espagnols prenant part à la première édition du Forum international « Entre deux rives » ont plaidé, samedi 26 mars 2016 à Tarfaya, pour la valorisation de l’héritage commun culturel et historique entre le Maroc et l’Espagne au service de la coopération entre les deux pays dans les différents domaines.

Les participants à ce Forum, organisé par l’association Forum alternatives internationales en partenariat avec la Faculté des lettres et des sciences humaines à Rabat sous le signe  »Similarité et histoire commune entre le Maroc et l’Espagne », ont souligné que les points communs entre les deux pays, tels l’identité andalouse, la langue, la culture méditerranéenne et la proximité géographique, sont des éléments à même de consolider davantage le rapprochement entre les deux peuples et la concrétisation de programmes de développement et culturels communs.

Tout en témoignant leur admiration pour les projets de développement dans les Provinces du Sud, les intervenants, qui représentent les Universités Mohammed V de Rabat, des Iles Canaries, de l’Andalousie et de Barcelone, ont appelé les différents acteurs des deux pays à mettre en place une plate-forme commune servant le renforcement de la coopération dans les domaines culturel et socio-économique. Ils ont également affirmé que la sécurité et la stabilité dont jouit le Maroc, font du pays une importante plate-forme attractive pour les investisseurs et l’investissement, notamment dans les Provinces du Sud.

Le forum a pour objectifs d’offrir aux participants un espace de culture et de savoir ouvert, de promouvoir la diversité culturelle, les valeurs de la démocratie et l’échange culturel entre le Maroc et l’Espagne.

Cet évènement, dont la cérémonie d’ouverture a été marquée par la présence, notamment du ministre de la Communication porte-parole du gouvernement, Mustapha Khalfi, du gouverneur de la province de Tarfaya, Jamal Raïs, d’enseignants et de chercheurs en provenance du Maroc et d’Espagne, aspire à renforcer la réflexion académique et consolider la collaboration entre les institutions officielles, la société civile, les établissements universitaires et les centres de recherche scientifiques.
Il a, aussi, pour but de créer un dialogue constructif autour de la citoyenneté, de la diversité culturelle, du développement des mécanismes de communication économique, sociale et culturelle entre l’Espagne et le Maroc, et de rapprocher les points de vue et d’échanger les expériences et les expertises.

Le Forum, qui connait la participation de représentants des universités des Iles Canaries, d’Andalousie et de l’université Mohammed V de Rabat, sera ponctué par l’organisation de colloques axés sur  »les positions de l’Espagne à l’égard de la politique adoptée par la Grande Bretagne à l’égard du Maroc pendant la deuxième moitié du 19è siècle »,  »la marocanité du Sahara : des preuves puisées dans les archives »,  »la société civile espagnole : perspectives et défis »,  »La langue espagnole au Sahara marocain »,  »le Sahara et l’Espagne de 1960 à 1975 », et les  »influences de la langue espagnole sur le dialecte hassani : les aspects linguistiques et les expressions sociales ».

Convention entre le ministère de la Communication et les représentants d’universités espagnoles et marocaines

Une convention visant le renforcement de la recherche scientifique et du développement a été signée, samedi 26 mars 2016 à Tarfaya en marge la première édition du Forum international « Entre deux rives », entre le ministère de la Communication et les représentants d’universités espagnoles et marocaines et l’association Forum alternatives internationales.
Cette convention, signée par le ministre de la Communication porte-parole du gouvernement, Mustapha Khalfi, et les représentants des Universités Mohammed V de Rabat, Barcelone, Séville, Las Palmas et Aragon (Iles Canaries), de l’association Forum alternatives internationales en plus de la préfecture de la Province de Tarfaya et des assemblée provinciale et municipale, ambitionne de consolider les bases de la communication culturelle et de la recherche scientifique entre le Maroc et l’Espagne.
Dans ce sens, le président de l’association Forum alternatives internationales, Bachir Dkhil, a indiqué dans une déclaration, que cette convention vise essentiellement à faire du Forum international « Entre deux rives » de Tarfaya un cadre annuel d’échanges académiques entre les intellectuels des deux rives de la Méditerranée.

Le Forum international « Entre deux rives » de Tarfaya se veut également un espace académique réfutant les thèses erronées véhiculées autour de l’histoire du Sahara marocain.

Cette convention fera du Forum un espace intellectuel d’études académiques des différentes thématiques, notamment celles en relation avec le développement, l’environnement et la création d’espaces de coopération et de coexistence, a-t-il ajouté.
Le Forum international « Entre deux rives » a pour objectifs d’offrir aux participants un espace de culture et de savoir ouvert, de promouvoir la diversité culturelle, les valeurs de la démocratie et l’échange culturel entre le Maroc et l’Espagne.

Cet évènement aspire à renforcer la réflexion académique et consolider la collaboration entre les institutions officielles, la société civile, les établissements universitaires et les centres de recherche scientifiques.

Il a, aussi, pour but de créer un dialogue constructif autour de la citoyenneté, de la diversité culturelle, du développement des mécanismes de communication économique, sociale et culturelle entre l’Espagne et le Maroc, et de rapprocher les points de vue et d’échanger les expériences et les expertises.

Le ministre de la Communication présente l’ouvrage « Marocanité du Sahara, réalités et illusions »

Le ministre de la Communication, Porte-parole du gouvernement, M. Mustafa Khalfi, a présenté samedi 26 mars 2016 à Tarfaya, à l’occasion de la première édition du Forum international « Entre deux rives », l’ouvrage intitulé « Marocanité du Sahara, réalités et illusions », réalisé par son département.

Cet ouvrage constitue un guide en matière de plaidoyer pour la question nationale qui expose les illusions du discours séparatiste hostile à l’unité territoriale, tout en les réfutant par des arguments historiques, légaux et concrets, a souligné le ministre dans une déclaration à la presse, notant que le choix de Tarfaya pour la présentation de cet ouvrage part de la symbolique historique de cette ville.

L’ouvrage, qui vient s’ajouter à la série « Cahiers du Sahara » lancée par le ministère et comprenant des ouvrages et des références fondamentales, présente plus de 100 arguments pour réfuter 11 thèses véhiculées par les séparatistes, dont celle alléguant que le Sahara fait l’objet d’une colonisation alors que ce territoire avait été libéré en 1975, ou encore celle disant que le Sahara n’est pas marocain, tandis que les conventions internationales (plus d’une douzaine) datant de l’époque précoloniale et les liens d’allégeance réfutent toutes ces thèses, a ajouté M. Khalfi.

La publication s’attarde également sur d’autres questions en vue d’un plaidoyer numérique, ce qui constituera, selon lui, une valeur ajoutée aux efforts consentis pour la défense de l’intégrité territoriale du Royaume.

Le ministre a, par ailleurs, indiqué que le Forum de Tarfaya constitue un espace culturel et scientifique pour contribuer au rayonnement de cette ville en tant qu’espace d’interaction entre les cultures et la revalorisation de son rôle dans la préservation de l’intégrité territoriale du Royaume.

L’événement a aussi pour but de créer un dialogue constructif autour de la citoyenneté, de la diversité culturelle, du développement des mécanismes de communication économique, sociale et culturelle entre l’Espagne et le Maroc, et de rapprocher les points de vue et d’échanger des expériences.
28/03/2016