A la une


Date de mise en ligne : 8 octobre 2016

Guinée:L’initiative d’autonomie est « conforme aux principes d’auto-détermination » 

L’initiative d’autonomie pour le Sahara, que le Maroc a présentée en 2007 en vue de régler définitivement le conflit artificiel autour de cette partie du Royaume, est conforme au principe d’auto-détermination, a estimé, vendredi à l’Onu, un représentant de la Guinée aux Nations Unies.

« La République de Guinée souscrit aux principes de la solution politique négociée des différends et celui de l’autodétermination des peuples », et l’initiative d’autonomie “est conforme à ces principes”, a souligné le Ministre conseiller à la mission permanente de la Guinée auprès de l’Onu, François Abou Soumah.

“Mon pays soutient donc cette initiative du Royaume Chérifien comme la base du processus politique en cours et cadre unique de compromis de ce différend”, a déclaré le diplomate guinéen.

Il a, par ailleurs, salué les “importantes réformes” engagées par le Maroc dans le domaine des droits de l’Homme, avec la consolidation du rôle du Conseil national des droits de l’Homme et de ses commissions régionales, et la coopération avec le Haut-Commissariat des droits de l’Homme.

Sur le plan politique et économique, le diplomate guinéen a noté que les élections régionales de septembre 2015 et le lancement d’un “ambitieux programme de développement” constituent “des avancées positives au bénéfice de ces territoires”.

D’un autre côté, M. Abou Soumah a fait remarquer que la résolution 2285, adoptée en avril 2016, reconnaît que la solution politique au différend sur le Sahara et la nécessité de consolider la coopération au sein de l’Union du Maghreb arabe “contribueraient à l’instauration d’un environnement de stabilité et de sécurité dans la région du Sahel”.
08/10/2016