A la une


Date de mise en ligne : 23 juillet 2016

Les infrastructures d’enseignement dans les provinces du Sud vont doter la région des compétences humaines nécessaires

Les infrastructures d’enseignement et de formation dans les provinces du Sud vont doter la région des compétences humaines nécessaires en vue de lui permettre de jouer un rôle d’avant-garde en matière de développement au Maroc et en Afrique, a estimé, vendredi soir à Laâyoune, la ministre déléguée auprès du ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, Jamila El Moussali.

Intervenant lors de la cérémonie de sortie de la première promotion de l’Ecole supérieure de technologie de Laâyoune, Mme El Moussali a ajouté que la mise en place, la consolidation et la diversification des établissements d’enseignement supérieur dans les provinces du Sud dans le cadre du modèle de développement de cette région, lancé par SM le Roi Mohammed VI, à l’occasion du 40ème anniversaire de la Marche verte, constituera sans nul doute un levier important dans les relations extérieures du Maroc sur les plans économique, politique et culturel, notamment après le message royal adressé la semaine dernière au 27è sommet de l’Union africaine (UA), tenu au Rwanda. Elle a ajouté que les projets de développement, qui seront réalisés dans les provinces du Sud permettront de consolider les liens entre le monde de la formation et de l’emploi pour davantage de coordination et de coopération entre les différents acteurs en vue de mettre en place des filières de formation qui répondent aux besoins des entreprises en particulier et des employeurs en général.

Le ministère, a-t-elle dit, oeuvre à l’exécution de la stratégie d’adaptation de la formation aux besoins du marché du travail visant à diversifier les formations aux métiers à même de répondre aux choix stratégiques du Royaume et aux projets structurants dans lesquels s’est engagé le Maroc dans différents domaines, à travers la mise en place de nouvelles filières de formation adaptées aux besoins de l’économie.

La responsable a également rappelé la dynamique que connaissent les provinces du Sud avec la création d’établissements universitaires et d’enseignement supérieur à Laâyoune, Dakhla et à Smara, ce qui permettra, selon elle, de jeter les bases du développement global dans différents domaines.
23/07/2016