A la une

politique


Date de mise en ligne : 22 décembre 2019

Un journal colombien met en avant le soutien international constant à la marocanité du Sahara

Le journal colombien Primicia Diario a consacré mercredi un article aux derniers développements de la question du Sahara marocain dans lequel il a mis en avant le soutien international constant à la marocanité du Sahara, à la faveur des positions réaffirmées par plusieurs pays. Dans cet article intitulé « La marocanité du Sahara : une dynamique irréversible constamment renouvelée à tous les niveaux », Primicia Diario précise que ce soutien constant à la souveraineté du Maroc sur son Sahara a été illustré encore une fois par l’inauguration, ce mercredi, par l’Union des Comores d’un consulat général à Laâyoune, en présence du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, et son homologue comorien, Souef Mohamed El Amine. A travers cette initiative, les Comores « adressent à la communauté internationale un message clair soulignant que la marocanité du Sahara est irréversible aussi bien sur le plan juridique et diplomatique qu’au niveau des efforts de développement dans la région », écrit le quotidien sur son site électronique, ajoutant que cette inauguration s’inscrit dans le « cadre d’une large tendance de consécration de la souveraineté du Royaume sur ses Provinces du Sud ». Rappelant l’ouverture en juin dernier par la Côte d’Ivoire d’un consulat honoraire à Laâyoune, le journal rapporte qu’à son tour, la Gambie ouvrira prochainement un consulat à Dakhla « consolidant ainsi la position des Provinces du Sud en tant que plateforme économique régionale et trait-d’union entre le Maroc et sa profondeur africaine ». Le soutien à la marocanité du Sahara s’est poursuivi au niveau du continent américain avec des prises de position « claires et sans équivoque », note Primicia Diario, précisant à ce sujet que la ministre des Affaires étrangères et du commerce extérieur de la Jamaïque, Kamina Johnson Smith, a réitéré, la semaine dernière à Rabat, la décision de son pays de retirer sa reconnaissance de la pseudo « rasd », tout en exprimant son soutien aux efforts des Nations unies visant à trouver une solution durable au différend régional autour du Sahara marocain. Dans le même contexte, rappelle le journal, le Congrès des Etats-Unis d’Amérique a souligné, lors de l’examen du budget 2020, que l’aide au développement destinée au Maroc doit bénéficier aussi bien au Sahara marocain qu’autres régions du Royaume, confirmant ainsi la souveraineté du Maroc sur ses provinces sahariennes.
Et le quotidien colombien de poursuivre que les « provocations du +polisario+ ne peuvent contrecarrer la dynamique irréversible de l’intégration des Provinces du Sud dans le tissu politique, économique et social du Maroc », faisant écho à l’adoption, lundi par la Commission des Affaires étrangères, de la défense nationale, des affaires islamiques et des Marocains résidant à l’étranger à la Chambre des représentants de deux projets de loi visant à établir la compétence juridique du Royaume sur l’ensemble de son espace maritime.
20/12/2019