A la une

politique


Date de mise en ligne : 2 novembre 2020

Journal égyptien: Les tentatives de ceux qui sèment le doute sur la marocanité du Sahara resteront comme toujours vaines

 Le Sahara est, sans nul doute, une terre marocaine et les tentatives de ceux qui nient cette réalité ou sèment le doute sur sa marocanité resteront comme toujours vaines, écrit le journal +Al Masry Al Yaoum+

Dans un article sous le titre « les yeux du Maroc », la publication égyptienne fait remarquer que les observateurs de la question du Sahara marocain sont conscients qu’il y a encore des parties qui disputent la marocanité du Sahara et ne cessent d’agiter cette question, en tentant de s’en servir comme un talon d’Achille pour déstabiliser le Royaume du Maroc.

L’auteur a évoqué dans son article les villes de Laâyoune et de Dakhla, deux plus grandes villes du Sahara marocain, relevant que Laâyoune, perle du sud du Maroc, peut être considérée comme la plus belle ville arabe en termes de climat et de nature.

Et de rappeler dans ce sens la décision de l’Etat des Emirats arabes unis (EEAU) d’ouvrir un consulat à Laâyoune, notant que cette démarche a été accueillie très favorablement par le Maroc et par SM le Roi Mohammed VI.

La démarche des Emirats arabes unis intervient à point nommé pour attirer l’attention des pays arabes que huit Etats africains ont ouvert leurs représentations consulaires à Laâyoune et sept autres ont inauguré leurs consulats à Dakhla, poursuit +Al Masry Al Yaoum+, s’interrogeant « qu’attendent les Arabes ? ».

La décision d’Abou Dhabi est dans son essence un appel à l’ensemble des capitales arabes à suivre cette voie pour barrer la route à ceux qui ne cessent d’instrumentaliser la question du Sahara, estime le média, notant que les capitales arabes ont un grand besoin de ce genre de démarches pour ériger « nos capitales » en un rempart impénétrable face aux visées fusant de toutes parts.
02/11/2020