A la une


Date de mise en ligne : 27 juillet 2016

Journal libanais :Le Maroc n’a jamais quitté l’Afrique

Partant de certaines interrogations telles que ‘’qui est de retour’’ ? ‘’Est-ce que c’est le Maroc qui revient à l’Union africaine?’’ ou bien c’est l’Union africaine qui est de retour au Maroc ? le journaliste libanais Khairallah Khairallah déduit que le Maroc n’a jamais quitté l’Afrique.

Dans un article publié lundi dans le journal libanais +Al Moustakbal+ sous le titre ‘’Le retour du Maroc à l’Afrique qu’il n’a jamais quitté’’, l’auteur souligne que la preuve de cette affirmation est que la majorité des pays membres de l’Union africaine ont réclamé le suspension du soi-disant ‘’polisario’’ des activités de l’Union.

Après avoir rappelé les conditions ‘’particulières’’ ayant poussé le Maroc à se retirer de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), ancêtre de l’Union africaine (UA), M. Khairallah relève que l’entité fantoche qui avait pour objectif de porter atteinte à l’intégrité territoriale du Maroc et de justifier les visées régionales de l’Algérie qui voulait disposer d’un accès à l’Océan à l’atlantique, est devenu un projet mort en 2016.

La preuve de ceci est que la reconnaissance du « polisario » dans le cadre de l’Organisation de l’unité africaine et l’Union africaine est devenu un dilemme pour l’Afrique même plus que toute autre chose, ajoute l’auteur de l’article qui s’interroge : que faire avec une entité fantoche après avoir échoué à la rendre un membre d’aucune organisation régionale ou internationale, à commencer par la Ligue arabe et en finissant par les Nations Unies (…).

Passant en revue les réalisations accomplies par le Maroc en Afrique, le journaliste libanais met en avant les initiatives menées par le Royaume pour le développement du continent, et la lutte contre le terrorisme et le séparatisme qui menacent la région.

Le Maroc revient à l’Union africaine par la grande porte, ajoute-t-il, notant que le Royaume est l’unique oasis de stabilité dans l’Afrique du Nord.

Et de poursuivre qu’avec son retour, le Royaume peut beaucoup apporter à l’Afrique eu égard à l’expérience qu’il a cumulé et qui fait de lui un modèle pour tous les pays africains.

Affirmant que le soi-disant ‘’poilisario’’ n’était, depuis le début, qu’une carte pour faire pression sur le Maroc qui a su déjouer les visées des ennemis de son intégrité territoriale, M. Khairallah conclut que le retour du Royaume à l’Union Africaine, ou plutôt le retour de l’Afrique au Maroc, est intervenu au moment opportun (…), en raison de l’intérêt commun qui existe entre le Royaume et le continent africain.
27/07/2016