A la une


Date de mise en ligne : 7 mai 2016

Laâyoune: Appel à l’adoption d’une approche proactive et à la poursuite de la mobilisation pour défendre la cause nationale

Les participants à un colloque, organisé vendredi à Laâyoune sous le thème  » Les derniers développements de la cause nationale après l’adoption de la résolution 2285 du Conseil de Sécurité de l’ONU « , ont mis l’accent sur la nécessité d’adopter une approche proactive et appelé à poursuivre la mobilisation afin de défendre la cause nationale et préserver l’intégralité territoriale du Royaume.

Les participants à ce colloque, initié par l’Instance nationale de la jeunesse et de la démocratie en partenariat avec le ministère de la jeunesse et des sports, ont également appelé à redynamiser la diplomatie parallèle en vue de soutenir les initiatives et les démarches menées aux niveau officiel et populaire sur tous les plans pour défendre la cause de l’intégralité territoriale du Royaume, ainsi qu’à renforcer le front interne pour relever les défis futurs.

Lors de ce colloque, marqué par la présence du ministre de la Jeunesse et des sports, Lahcen Sekkouri, du wali de la région Laâyoune-Sakia El Hamra, gouverneur de la province de Laâyoune, Yahdih Bouchaâb, et par la participation de représentants d’organisations de la jeunesse de différents partis politiques marocains, les intervenants ont relevé l’importance de la coordination entre les chercheurs et les politiciens afin d’atteindre les objectifs escomptés.

Les participants ont appelé, à cet égard, à la nécessité de se mobiliser davantage, en collaboration avec les alliés du Maroc afin de faire face aux tentatives visant à saper le plan d’autonomie sous souveraineté marocaine, présenté par le Royaume pour résoudre ce conflit artificiel autour du sahara marocain.

Ils ont également recommandé de soutenir les initiatives et réformes visant le développement des Provinces du Sud et de valoriser les efforts déployés par le Royaume du Maroc en matière de consécration des principes des droits de l’Homme, appelant par la même occasion à faire participer les jeunes des provinces du Sud et à impliquer tous les intervenants, partis, organisations de la jeunesse et société civile dans toutes les initiatives , dans le cadre de la mise en oeuvre de la diplomatie parallèle.

Ce colloque, animé par une pléiade de professeurs et de chercheurs dans le domaine du Droit international et des Sciences politiques, a débattu de deux thèmes principaux à savoir « le contexte général de la résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU sur le Sahara marocain » et « les perspectives et les défis de l’étape: quel rôle des organisations de la jeunesse des partis ».
06/05/2016