A la une


Date de mise en ligne : 2 septembre 2016

Laâyoune : Bientôt de nouveaux projets pour le secteur de la jeunesse et du sport

Le secteur de la jeunesse et des sports à Laâyoune-Sakia-El Hamra sera renforcé par la réalisation de nouveaux projets à même de consolider la dynamique que connaît le secteur dans la région, a souligné, mercredi à Laâyoune, l’inspecteur du ministère de tutelle, Al-Houssine Al-Jabbari.

« Ces nouveaux chantiers seront réalisés dans le cadre de partenariats entre les autorités locales, les conseils élus, et le secteur de la jeunesse et des sports, dans le but de parvenir à un équilibre entre les provinces de la région en ce qui concerne le développement des infrastructures juvéniles et sportives », a expliqué M. Al-Jabbari dans une déclaration à la presse.

S’exprimant en marge d’une cérémonie d’installation du directeur régional de la jeunesse et des sports à Laâyoune, il a fait savoir qu’une attention particulière sera accordée au secteur des jeunes, à travers la mise à niveau de la Maison des jeunes « Al Massira » et la construction de centres pour colonies de vacances et d’estivage dans la région.

Le même responsable a mis en avant, à cette occasion, « l’importance des infrastructures sportives que compte la ville de Laâyoune, dont une quarantaine de stades de proximité au profit des jeunes, répartis sur l’ensemble des quartiers de la ville, en plus d’un village sportif et de trois salles couvertes ».

Il s’est félicité, à cet égard, du niveau de coordination et de coopération entre les différents intervenants et acteurs locaux pour développer davantage le secteur.

De son côté, le nouveau directeur régional des jeunesses et du sport, Mohamed Boulssane, s’est engagé à œuvrer inlassablement en synergie avec l’ensemble des intervenants en vue de conforter davantage la dynamique que connaît le secteur à l’échelle de la région.

Fruit d’une dynamique de développement locale soutenue, cet élan du secteur de la jeunesse et des sports à Laâyoune, comme dans l’ensemble des provinces du Sud, a été favorisé par la mise en place d’importantes infrastructures et d’équipements dans ce domaine.

Fortes de tous ces atouts, les provinces du sud se sont, en effet, forgées une réputation de hauts-lieux de la pratique du sport, en mesure d’abriter des compétitions sportives d’envergure, comme en témoigne la tenue à Laâyoune, en mai dernier, de la 32ème édition du Championnat d’Afrique des clubs vainqueurs de Coupes de handball et de la Supercoupe d’Afrique.
01/09/2016