A la une


Date de mise en ligne : 22 septembre 2016

Laâyoune : Création d’une cellule régionale de suivi et de veille en matière d’intégration socio-économique des immigrés

Une cellule régionale de suivi et d’accompagnement destinée à veiller au renforcement de l’intégration socio-économique des immigrés résidant dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra a été créée, mercredi, dans le cadre de la mise en œuvre de la nouvelle politique d’immigration du Royaume.

L’annonce de la création de cette cellule a été faite lors d’une rencontre organisée à Laâyoune par la commission régionale des droits de l’homme de Laâyoune-Smara sur ‘’l’intégration des immigrés résidant dans la région dans la vie sociale et économique, particulièrement dans le système d’éducation et de formation professionnelle’’.

Cette cellule, placée sous la présidence du wali de la région, a pour mission de veiller à l’exécution du programme contractuel « du mécanisme régional pour les droits des immigrés’’, crée le 15 mai 2015 dans le but de protéger et promouvoir les droits de ces immigrés et de faciliter leur intégration dans le respect des dispositions de la constitution, des lois nationales et des accords et chartes internationales en la matière.

La cellule comprend le président du conseil de la commission régionale des droits de l’homme, du président du conseil de la région, des représentants des associations oeuvrant dans le domaine de l’immigration, et toute autre personne morale ou physique, du secteur privé comme du public, et dont la contribution pourrait être efficace et pertinente.

Au cours de cette rencontre, qui s’est déroulée en présence du wali de la région de Laâyoune-Sakia-El Hamra, gouverneur de la province de Laâyoune, Yahdih Bouchâab, du président de la commission régionale des droits de l’homme, Mohamed Salem Cherkaoui, des élus, représentants des différentes autorités locales et judiciaires, des chefs des services extérieurs et des acteurs de la société civile, les participants ont planché sur la situation des immigrés établis dans la région et les efforts consentis pour leur permettre de jouir pleinement de leur droit, ainsi que de favoriser leur intégration socio-économique.

Dans une allocution de circonstance, M. Cherkaoui a souligné que la mise en place du mécanisme régional de protection et de promotion des droits des immigrés est une illustration de la mise en œuvre des hautes orientations royales et de la politique globale du Royaume dans ce sens, notant que cette politique repose sur une approche humanitaire et solidaire prenant en considération les droits des immigrés conformément aux engagements internationaux dans le domaine des droits de l’homme.

Et d’ajouter que ce mécanisme régional est une consécration de la politique de proximité, d’ouverture et de coopération institutionnelle et civile en matière de traitement des questions ayant trait à l’immigration.
21/09/2016