A la une


Date de mise en ligne : 28 mai 2016

Laâyoune: la FMEJ adhère pleinement aux actions visant le développement des médias dans les provinces du sud du Royaume

La Fédération marocaine des éditeurs de journaux (FMEJ) a exprimé à Laâyoune sa pleine adhésion, avec l’ensemble des acteurs, aux actions visant le développement des médias dans les provinces du Sud du Royaume sur les plans économique, professionnel et déontologique.

La FMJE s’est également dite prête à œuvrer de concert avec ses partenaires en vue de permettre aux éditeurs structurés dans les trois régions des provinces du Sud de bénéficier de la subvention de l’État au profit de la presse nationale avec des conditions simplifiées comme mesures parmi d’autres portant sur la distribution, la publicité et la formation… pour servir le droit à l’information et de la cause nationale, a souligné la Fédération dans un communiqué, rendu public à l’issue de la réunion de son Conseil national élargi, vendredi à Laayoune.

Pour les éditeurs marocains, l’adhésion à la défense de l’intégrité territoriale du Royaume fait partie intégrante de leur aspiration à un Grand Maghreb uni et solidaire, ayant pour corolaire le développement et la démocratie et en mesure des attentes de ses peuples à la dignité et à la liberté, a ajouté la FMJE.

Le choix du Sahara pour y implanter la première section régionale de la FMJE émane de la préoccupation de la Fédération de transcender le paradoxe entre l’importante cruciale que requiert la première cause du Royaume et le peu d’intérêt accordé aux médias, tout en prenant en compte le droit de l’opinion publique à une presse libre, responsable et plurielle.

La tenue du Conseil fédéral des éditeurs au Sahara, a précisé la Fédération, ne se limite pas seulement à son aspect symbolique, mais ambitionne de contribuer de manière efficiente à la promotion des médias dans les provinces du Sud et d’accompagner la mise en œuvre de la régionalisation avancée dans son volet relatif à la communication, outre le soutien à une presse libre dans une région qui fait l’objet d’un conflit créé de toutes pièces par les ennemis du Royaume qui excellent dans la propagande et l’intox au détriment du professionnalisme et de la vérité. En outre, les éditeurs réaffirment à partir de la ville de Lâayoune leur volonté de créer une Fédération maghrébine des éditeurs de journaux, comme il a été convenu à l’initiative du Maroc, lors de la rencontre de Hammamat (Tunisie) en 2012 et ce, afin de faire face à la crise mondiale que connait la presse. Il s’agit également de la promulgation de codes modernes de la presse qui garantissent la liberté et l’élaboration d’un mécanisme de mise en œuvre de la Charte maghrébine de déontologie, outre l’amélioration de la situation sociale des journalistes.

La réunion du Conseil national élargi de la Fédération marocaine des éditeurs de journaux intervient, en application de la décision du bureau fédéral de la FMEJ, réuni le 28 mars dernier, et dans le cadre du soutien aux convictions unionistes des éditeurs marocains.

Elle intervient, de même, pour exprimer la mobilisation volontaire et consciente pour l’intégrité territoriale et réaffirmer les positions de la Fédération condamnant tous les dérapages dans le processus de règlement de la question du Sahara marocain.
28/05/2016